“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Sens interdit
  • 23 juin 2016,
    par Guy Cure
  • Ainsi, en plein état d’urgence, le gouvernement prétend être incapable d’empêcher quelques dizaines de casseurs (professionnels ?) de casser. Et ce qu’il n’est pas capable de faire, il reproche aux syndicats de ne pas le faire. Incapacité étrange ; (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Une ville enchantée
  • 23 juin 2016
  • Romilly est une ville enchantée. Les impôts n’augmenteraient pas, les subventions pleuvent drues ; quant aux emplois... vous verrez que ça va bien (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • BAROIN VA-T-IL ENTRER AU COMITÉ DE SOUTIEN D’ALLIA ?
  • jeudi 23 juin 2016, par Passy Connh
  • Le groupe Suisse Geberit, un des plus profitables au monde, avec une marge de 25%, plus du double de la moyenne, a décidé de fermer l’usine Allia de (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Juin > N1396 > Sens interdit

Sens interdit

jeudi 23 juin 2016 , 74 : visites , par Guy Cure

Ainsi, en plein état d’urgence, le gouvernement prétend être incapable d’empêcher quelques dizaines de casseurs (professionnels  ?) de casser. Et ce qu’il n’est pas capable de faire, il reproche aux syndicats de ne pas le faire. Incapacité étrange ; reproche bizarre. Naguère, d’autres manifestations à la violence annoncée et revendiquée ont bénéficié d’une mansuétude étonnante.
L’interdiction des manifestations des salariés est une idée stupide et dangereuse.
Il faut avoir la profondeur d’esprit d’un Manuel Valls pour penser que ne plus lire la hauteur d’eau des pluviomètres garantit un été ensoleillé ! En votant pour Hollande et ses serviteurs, on n’en attendait pas tant. Pas tant de cadeaux au patronat. Pas tant de coups aux salariés. Pas tant de reniements. Il manquait l’autoritarisme. C’est l’arme ultime des faibles. Il faut rappeler que nos élus sont minoritaires, ils ne sont que les élus de l’abstention et du désespoir ; que la casse du code du travail est désapprouvée par la majorité des syndicats, des salariés, de la population.
Maintenant, l’idée du recours à la répression est lancée. Il ne faut pas en sous-estimer les suites et les conséquences possibles. Sur le fumier du capitalisme en décomposition, c’est une graine de violence d’état qui vient d’être semée. A l’usage de ce gouvernement ? Ou en cadeau au suivant ?

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|