“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Sens interdit
  • 23 juin 2016,
    par Guy Cure
  • Ainsi, en plein état d’urgence, le gouvernement prétend être incapable d’empêcher quelques dizaines de casseurs (professionnels ?) de casser. Et ce qu’il n’est pas capable de faire, il reproche aux syndicats de ne pas le faire. Incapacité étrange ; (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Une ville enchantée
  • 23 juin 2016
  • Romilly est une ville enchantée. Les impôts n’augmenteraient pas, les subventions pleuvent drues ; quant aux emplois... vous verrez que ça va bien (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • BAROIN VA-T-IL ENTRER AU COMITÉ DE SOUTIEN D’ALLIA ?
  • jeudi 23 juin 2016, par Passy Connh
  • Le groupe Suisse Geberit, un des plus profitables au monde, avec une marge de 25%, plus du double de la moyenne, a décidé de fermer l’usine Allia de (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Juin > N1396 > Le théâtre populaire de champagne au théâtre Gérard-Philipe

CULTURE

Le théâtre populaire de champagne au théâtre Gérard-Philipe

jeudi 23 juin 2016 , 416 : visites , par Jean Lefevre

Marie-Hélène Aïn du TPC fait dans la débauche de textes et d’idées. Elle continue un travail de formation et de sensibilisation propre à tous ceux qui, à Troyes, ont l’amour du théâtre chevillé au corps et au coeur.
Elle a mis en scène pour ses élèves (de tous âges) trois pièces au ton libre et grinçant qui soulignent les errements de notre humanité : L’enfance martyrisée avec « Gentils » d’Emmanuel Darley, dans lequel une fille et ses parents finissent par tuer un être invisible qu’on peut fort bien imaginer être un enfant, mais un enfant né difforme ou mal né, de l’inceste peut-être. Les trois comédiens font froid dans le dos : Régis Henry, Anna Zajac et Valérie Fouquet.
La pièce n° 2, « Prof » de J.-C. Grumberg, est un monologue qui tient du délire. Une sorte de folle quasi mystique affirme contre toute raison que son vis-à-vis, un bonhomme quelconque, est un grand artiste. Et de surcroît animé d’un talent brechtien. Bien sûr, le type envahi par la folle prétend le contraire. Elle en tire argument : « Ouais, tout reste à faire… le théâtre te tend les bras, la distanciation t’attend ». Un beau moment de théâtre avec un jeu tout à fait convaincant entre Claire Duchiron très en verve et Bosko Hermann.
« Les quatre morts de Marie », de Carole Fréchette, est la pièce maîtresse de cette bacchanale théâtrale ambitieuse, car elle raconte en quatre séquences la vie d’une femme, ses aspirations, ambitions, rêves et chaque fois sa solitude, son désespoir. Le rôle de Marie est partagé entre trois excellentes comédiennes. Elle aime la vie pourtant, Marie, les histoires racontées par sa mère, son copain Pierrot, l’école. Un soir la maison est vide, sa mère est partie. Marre d’attendre le mari qui jamais ne rentre ! Marie est adulte d’un seul coup. Elle est tentée par de grandes choses humanitaires : « Combien y a-t-il de mensonges ? De fous attachés sur leur lit ? De poux dans les cheveux des enfants pauvres  ? » Chaque expérience est une déception… mais… tout finit par passer. On entend de temps en temps le bruit de l’eau sur les tuiles comme pendant un mandat de François Hollande. Bonjour l’échec. Un monde fermé où il n’y a plus d’île à découvrir.
Les 9 et 10 juin dernier, au théâtre Gérard-Philipe ; metteur en scène M.-H. Aïn, scénographie, Léane Huguenot-Vernel, avec aussi, dans la pièce n° 3, Catherine Guibert, Pierre Benoit, Xavier Foucher, Sylvie Garnier et les trois Marie : Malika Kharouf, Claire Ladouf, Laëtitia Ollier.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|