“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • L’Estac sous casaque US
  • 16 juin 2016,
    par Malicette
  • Deux grandes pages dans le journal pour nous dire que l’ESTAC vient d’être rachetée par un américain du nom de Gary Allen. En lisant vite, j’avais cru qu’il s’agissait du grand Woody Allen. Un cinéaste, clarinettiste et humoriste, ç’aurait pu être drôle (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Touchez pas au Grisbi !
  • 16 juin 2016,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Une campagne d’affichage qui devait être lancée le 13 juin par Médecins du Monde a été « bloquée » par l’Autorité professionnelle de régulation de la (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Juin > N1395 > Touchez pas au Grisbi !

Touchez pas au Grisbi !

jeudi 16 juin 2016 , 81 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

Une campagne d’affichage qui devait être lancée le 13 juin par Médecins du Monde a été « bloquée » par l’Autorité professionnelle de régulation de la publicité (ARPP), qui estime qu’elle pourrait nuire... aux laboratoires pharmaceutiques.
L’ONG y dénonce les prix prohibitifs de certains médicaments contre des maladies telles que l’hépatite C, le mélanome ou la leucémie. L’ARPP, avec cette décision digne d’une république bananière, a donc fait droit au lobbying des laboratoires pharmaceutiques toutes griffes dehors à l’idée que l’on puisse venir fourrer son nez dans leurs comptes. Touchez pas au grisbi ! Car le magot est formidable. Par exemple, un traitement contre l’hépatite C facturé 41 000 euros pour une cure de 12 semaines, alors que son coût de production avoisinne 100 euros ; 400 fois plus cher ! Outre, la dérive tarifaire, l’organisation estime aussi que « 74% des médi caments mis sur le marché depuis 20 ans n’ap - portent aucun bénéfice thérapeutique par rapport à des molécules existantes. »
Pourtant, l’État dispose d’un instrument légal pour inverser la tendance : la “licence d’of fice”, qui peut être déclenchée si les médicaments sont « à des prix anormalement élevés » (article L 613- 16 du Code de la propriété intellectuelle). Cette loi ouvre la porte à la production de versions gé nériques bien moins coûteuses et supportables par la Sécurité sociale. Alors ?
Le “marché” du médicament affiche des taux de marge deux fois supérieurs à la moyenne du secteur industriel. Les prix aussi exorbitants qu’injustifiés de certains traitements pèsent lourdement sur les systèmes de santé solidaires, et l’accès égal aux soins pour tous est menacé par la voracité lucrative des laboratoires pharmaceutiques.
Les médecins sont, de plus en plus souvent, obligés d’avouer à leurs malades qu’il existe des médicaments pour les soigner mais que les traitements coûtent trop cher. L’État doit donc “sélectionner” à partir de quel stade il peut prendre en compte un traitement, souvent lorsque la maladie est presque trop avancée. Médecins du Monde, avec cette campagne, souhaite faire réagir des pouvoirs publics jugés trop laxistes et qui, comme indiqué plus haut, disposent déjà de quelques leviers. Une pétition destinée à Marisol Touraine peut aussi être signée par internet sur le site de cette organisation (www.medecinsdumonde.org).

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|