“Un gouvernement injuste familiarise les esprits des sujets avec l’injustice et fait que peu à peu ils s’accoutument à la voir sans horreur.” Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach

Le dessin

9 juin 2016
L'Humeur
  • LE SEXE FAIBLE
  • 9 juin 2016,
    par Guy Cure
  • Au début de ce mois, une conférence à la Société académique évoquait le sort des veuves de la Grande Guerre. Une découverte pour beaucoup et un moment d’émotion bouleversante, très loin de certaines évocations ludiques qui laissent parfois croire « Ah Dieu (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • BON CHANGEMENT
  • 9 juin 2016,
    par Jean Lefevre
  • Ça se passait à Saint-André-les-Vergers en mai 2015. Nous avions changé le nom de la rue Jules Ferrouille (avec une faute) en rue Jules et Louise (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • Le dernier des sarkozistes
  • jeudi 9 juin 2016, par FLORENT BALLANFAT
  • François Baroin n’en finit plus de soutenir Nicolas Sarkozy dont il partage pleinement la ligne politique ultralibérale. En effet, l’élu de droite, (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Juin > N1394 > Renforçons la mobilisation !

Retrait de la loi El Khomri : appel du PCF

Renforçons la mobilisation !

jeudi 9 juin 2016 , 220 : visites , par LDA

Réuni en congrès, le Parti communiste et ses élus ont lancé un appel pour poursuivre et amplifier la mobilisation pour le retrait de la loi travail. Dans la rue, à l’Assemblée nationale et au Sénat, le PCF restera vent debout contre cette loi.

« En 2012, nous avons entendu “mon ennemi, c’est la finance”. En 2016, après la loi Macron, le CICE... la loi El Khomri protège les plus plus riches et précarise les jeunes, les employé-e-s, les ouvrières, les ouvriers dans le monde du travail. Nous refusons cette logique. Nous voulons le retrait de la loi El Khomri et écrire un nouveau code du travail plus favorable aux ouvrières et ouvriers, employé-e-s, aux entrepreneurs, à celles et ceux qui produisent par leur travail de la richesse. Depuis des semaines les mobilisations s’élargissent, touchant des pans entiers de notre économie. Les motivations de cette mobilisation sont claires. Si la loi passe, la hiérarchie des normes serait renversée. Pour abaisser les droits et protections des salarié-e-s, l’accord d’entreprise prévaudrait sur le Code du travail, [...] les licenciements seraient facilités. Si la loi passe, le patronat pourra faire approuver un accord par référendum en contournant les délégué-e-s syndicaux. [...] Si la loi passe, le taux des heures supplémentaires pourrait être réduit, vos dates de vacances déplacées, vos journées de deuil familial refusées, la visite médicale d’embauche remplacée par une visite d’information, les temps d’astreinte décomptés des temps de repos… Face à cette mobilisation, le gouvernement et le patronat usent de la provocation et de la surenchère.

Un gouvernement minoritaire
Non, M. le Premier ministre, ce ne sont pas les syndiqué-e-s qui sont minoritaires et qui veulent “tordre l’intérêt général”. C’est votre gouvernement, et ce qui reste de votre majorité parlementaire, qui sont minoritaires. Minoritaires chez les syndicalistes, puisque quatre centrales syndicales, CGT, FO, FSU et Solidaires, sont opposées à la loi travail. Minoritaires chez les jeunes, qui devaient être la priorité du mandat présidentiel, [...] les grandes organisations dont l’UNEF, la JOC et la JC sont mobilisées dans les facs et les lycées, dans les rues et sur les places. Minoritaire dans l’opinion. Après le million de signatures dépassé pour demander le retrait de la loi El Khomri, depuis un mois, les sondages donnent plus de 70% des Françaises et des Français opposé-e-s à cette loi. Minoritaire même à l’Assemblée Nationale, puisque le gouvernement a choisi d’arrêter les débats et de passer la loi en force en première lecture.

Le PCF et ses élus déterminés
Face à ce rejet massif, le gouvernement, le patronat, la droite et son extrême, font déferler un flot d’injures, de calomnies et de violences contre les acteurs du mouvement social. Cette stratégie grossière illustre l’enjeu qu’il y a derrière cette loi et vise [...] à ne plus parler de son contenu. Nous ne tomberons pas dans ce piège et le Parti communiste français, ses militants et ses élus sont déterminés [...] à soutenir et participer à toutes les initiatives jusqu’au retrait de la loi El Khomri. Le PCF invite [...] à faire du 14 juin, journée de grande manifestation nationale, une réussite. Déterminés, les parlementaires du Front de gauche poursuivront le combat. Ils ont déposé, avec des parlementaires socialistes et écologistes une proposition de loi travail alternative. Ils seront à l’initiative d’une motion de censure de gauche si le gouvernement utilise de nouveau le 49-3. [...] Déterminés, nous proposons une alternative aux logiques libérales du gouvernement [...]. »

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|