“Il est urgent de revenir aux vertus de l’esprit révolutionnaire.” Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine

Le dessin

9 juin 2016
L'Humeur
  • LE SEXE FAIBLE
  • 9 juin 2016,
    par Guy Cure
  • Au début de ce mois, une conférence à la Société académique évoquait le sort des veuves de la Grande Guerre. Une découverte pour beaucoup et un moment d’émotion bouleversante, très loin de certaines évocations ludiques qui laissent parfois croire « Ah Dieu (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • BON CHANGEMENT
  • 9 juin 2016,
    par Jean Lefevre
  • Ça se passait à Saint-André-les-Vergers en mai 2015. Nous avions changé le nom de la rue Jules Ferrouille (avec une faute) en rue Jules et Louise (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • Le dernier des sarkozistes
  • jeudi 9 juin 2016, par FLORENT BALLANFAT
  • François Baroin n’en finit plus de soutenir Nicolas Sarkozy dont il partage pleinement la ligne politique ultralibérale. En effet, l’élu de droite, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Juin > N1394 > Eric vuillemin redore son blason

Romilly-sur-Seine : un “plan de relance” de 40 millions d’euros

Eric vuillemin redore son blason

jeudi 9 juin 2016 , 225 : visites , par Dany Bouteiller

Dans la presse romillonne du 30 mai, Éric Vuillemin a annoncé un plan de relance de 40 millions d’euros, pour les quatre prochaines années, consacré au bassin de vie romillon.


Déni de démocratie
Ce n’est pas la première fois que les élus de l’opposition au Conseil municipal apprennent par voie de presse des informations relatives à la vie de la commune et de notre territoire. Ces façons de procéder du maire de Romilly et de sa majorité sont déplorables et une nouvelle manifestation de son mépris pour le fonctionnement démocratique d’une instance communale élue au suffrage universel. La droite considère sans doute le conseil municipal uniquement comme une simple chambre d’enregistrement de ses décisions. Quel manque de respect à l’égard d’élus au service de leur cité et de ses habitants ! De telles méthodes d’effets d’annonce par voie de presse, avant toute information et tout débat démocratique, sont récurrentes et l’un des signes de la conception autoritariste de l’exercice de son mandat par éric Vuillemin. Une conception que ne partagent pas les élus communistes, pour qui la transparence, le débat et l’écoute mutuelle doivent prévaloir, à plus forte raison quand il est question de l’utilisation de l’argent public.

Un singulier amalgame
Dans cet article de presse, jamais à court d’arguments spectaculaires, é. Vuillemin se livre à un singulier amalgame, additionnant l’investissement de la ville à celui de la Communauté de communes ! Sa volonté de gonfler un chiffre qui reste prévisionnel pour les quatre prochaines années est à peine voilée. 40 millions d’euros d’ailleurs qui prouvent que, contrairement à ses affirmations antérieures, l’argent ne manque pas à éric Vuillemin. Mais l’utilisation qu’il en préconise taille une part de lion aux entreprises privées, au détriment des services à la population (générateurs d’emplois), du monde associatif (certaines structures ont été amenées à licencier), et dans le même temps où diverses hausses, dans de nombreux domaines, ne cessent de grever le budget des familles romillonnes, entraînant une perte du pouvoir d’achat. éric Vuillemin privilégie quelques-uns au préjudice d’une grande partie de la population dans la souffrance. Remarquons, en particulier, que le maire annonce « 900 000 euros pour le remplacement des branchements plomb sur le réseau d’eau potable », travaux que les usagers ont déjà payés à Véolia dans le cadre de contrats conclus en 2004, mais qu’éric Vuillemin n’a jamais fait appliquer. Ces 900 000 € - entre autre - dans l’escarcelle d’une multinationale qui réalise d’énormes profits ne seraient-ils pas plus utiles dans des services publics communaux et au tissu associatif local ?


Impôts locaux : quel culot !
Cerise sur un gâteau bien amer, le maire prétend qu’il n’y aura « pas de hausse des impôts locaux ». Quel culot ! Après la suppression par la droite municipale, dans le dernier budget communal, de l’abattement forfaitaire à la base dans le calcul de la taxe d’habitation, chaque foyer romillon assujetti devra - une moyenne - payer une centaine d’euros supplémentaires. Cette hausse sera appliquée dès l’automne dans les prochains d’avis d’imposition. Enfin, le maire s’est bien gardé de rappeler que ces 40 millions d’euros, qui lui sont bien utile pour l’heure pour redorer le blason de sa politique d’austérité, n’auraient jamais été affectés à notre secteur sans une bataille à l’initiative des conseillers municipaux communistes. En effet, malgré ses gasconnades dans la presse après l’annonce du démantèlement du Technicentre SNCF, éric Vuillemin s’était aussitôt fort bien accommodé des conditions initiales que voulait imposer la SNCF et qui entraînaient une catastrophe socio-économique dévastatrice pour Romilly et son secteur. C’est la pugnacité des élus du PCF qui l’a conduit à changer son fusil d’épaule.

Enrobage propice à se faire mousser, effets de manche et gros mensonge sur les impôts locaux... quand le maire vend (et vante) sa politique d’austérité.

 

http://romillypourtous.blogspot.fr

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|