“Un gouvernement injuste familiarise les esprits des sujets avec l’injustice et fait que peu à peu ils s’accoutument à la voir sans horreur.” Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach

L'Humeur
  • Ce cher Jean Tirole
  • 19 mai 2016,
    par Malicette
  • Sur France Inter, une voix grave martèle des vérités premières. C’est celle de Jean Tirole, prix Nobel d’économie, devenu chouchou des media. Et donc ce Jean Tirole, élevé aux mamelles de la bourgeoisie troyenne, annonçait des tas de réformes (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Mai > N1391 > “Ouvrir un chemin de rassemblement”

Interview du secrétaire national du PCF

“Ouvrir un chemin de rassemblement”

jeudi 19 mai 2016 , 229 : visites , par Rémi

Pour Pierre Laurent, les communistes ont la “responsabilité” de faire converger les forces de gauche qui refusent la politique actuelle pour aboutir à un socle politique et à des candidats communs en 2017.
Dans une longue interview, publiée dans l’Humanité du 17 mai, le secretaire national du Parti communiste a effectué un tour d’horizon de l’actualité politique et des enjeux qui seront au coeur des travaux des communistes, dans le cadre, notamment, de leur 37ème congrès qui s’ouvrira dans moins de deux semaines. Actualité politique marquée, bien évidemment, par le putsch contre la démocratie et l’expression populaire du recours à l’article 49-3, pour imposer la loi El Khomri. « Rien n’est fini », estime cependant le dirigeant communiste qui s’appuie sur « l’opposition à la loi travail [qui] reste archimajoritaire » dans le pays. En appui du travail syndical, militants et élus communistes sont appelés à « multiplier les formes d’expression populaire » sur les lieux de travail, dans les quartiers, etc. Face aux violences, qui sont le fait de « petits groupes ultraminoritaires », mais aussi à l’« attitude des forces de police [...] qui attisent la tension », Pierre Laurent se dit déterminé à permettre - et à utiliser « l’exercice du droit de manifester. »

À deux voix près, une motion de censure de gauche n’a pu voir le jour. Pour le sénateur communiste, « c’est un évènement très important » car, « pour la première fois à ce niveau, des députés de toutes les familles de la gauche ont pris ensemble la résolution de ne pas laisser le gouvernement continuer à agir impunément. » Mais il faut maintenant « passer d’un socle critique à un socle de propositions, comme la réduction du temps de travail, la sécurisation de l’emploi, le conditionnement des aides aux entreprises, la maîtrise publique des banques ou la lutte contre l’évasion fiscale ». Autres domaines possibles de convergences : la refondation démocratique et solidaire de l’Europe, l’introduction de la proportionnelle aux élections ou encore l’inversion du calendrier électoral pour redonner la primauté au Parlement.
« Pour réussir à bâtir la convergence nécessaire de forces très diverses à gauche, un nouveau projet et une majorité politique pour le porter, les enjeux des élections de 2017 doivent devenir des questions populaires » et la parole citoyenne qui s’exprime dans les grèves, manifestations et pétitions massives sur internet ou sur les places Nuit Debout, « doit faire irruption sur le terrain politique. » Ce qui est à l’ordre du jour, dans l’objectif des échéances de 2017, « c’est la reconstruction durable d’une gauche capable de maintenir en France un projet majoritaire de transformation sociale. »
Les communistes avaient « laissé ouverte la porte de la primaire dans le but d’ouvrir un chemin de rassemblement aux forces qui ne veulent en aucune manière se retrouver derrière une candidature de Hollande »… ou du même acabit. « Mais si, le chemin n’est pas celui là, la convergence de toutes ces forces reste une nécessité », estime le dirigeant communiste.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|