“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • Mieux ou pire
  • 12 mai 2016,
    par Guy Cure
  • L’augmentation de salaire de Carlos Ghosn a fait rebondir l’indignation. Il y a de quoi être abasourdi à chaque fois qu’on apprend le nombre de zéros nécessaires pour écrire la rémunération de ces maitres du monde. Même les actionnaires ont repoussé les (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Mai > N1390 > Mieux ou pire

Mieux ou pire

jeudi 12 mai 2016 , 123 : visites , par Guy Cure

L’augmentation de salaire de Carlos Ghosn a fait rebondir l’indignation. Il y a de quoi être abasourdi à chaque fois qu’on apprend le nombre de zéros nécessaires pour écrire la rémunération de ces maitres du monde.
Même les actionnaires ont repoussé les prétentions du dirigeant  ; un refus qui n’a pas pesé lourd face à l’argent. Mais la démocratie ne voudrait-elle pas que cette appropriation privée du travail collectif soit traitée comme une question nationale, qui dépasse le cercle d’un groupe d’actionnaires et d’administrateurs  ? Un débat serait le bienvenu pour expliquer où est le mérite qui justifie ces fortunes qui progressent au rythme de la misère des autres, un débat pour nous persuader que « ça va mieux » quand ces aberrations durent et s’accentuent ?
L’éditorialiste des Echos trouve des circonstances atténuantes par deux arguments : il y a pire (ou mieux) ailleurs, et des sportifs ont des rémunérations comparables. Faire admettre le mal au nom du pire, on connaissait l’argument au plan politique et on en subit les conséquences. Absoudre des f inanciers par l’exemple de sportifs payés à la mesure de leurs excès de langage et de comportement, de leur dépravation et de leurs tricheries, revient à citer des fantoches comme alibis aux parasites. La comparaison que Dominique Seux a établie ne manque vraiment pas d’intérêt !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|