“Un gouvernement injuste familiarise les esprits des sujets avec l’injustice et fait que peu à peu ils s’accoutument à la voir sans horreur.” Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach

L'Humeur
  • Mieux ou pire
  • 12 mai 2016,
    par Guy Cure
  • L’augmentation de salaire de Carlos Ghosn a fait rebondir l’indignation. Il y a de quoi être abasourdi à chaque fois qu’on apprend le nombre de zéros nécessaires pour écrire la rémunération de ces maitres du monde. Même les actionnaires ont repoussé les (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Mai > N1390 > La base de discussion est sur l’établi

37ème Congrès du PCF

La base de discussion est sur l’établi

jeudi 12 mai 2016 , 276 : visites

Les militants du PCF ont choisi, en votant la semaine dernière à 51,2 % des suffrages exprimés, de retenir la proposition de la direction de leur parti comme base de discussion de leur 37ème Congrès.
Avec 14 942
voix et 51,2% des suffrages exprimés, la proposition du Conseil national, articulée en trois textes distincts correspondant aux trois points de l’ordre du jour du Congrès (« Le temps du commun » ; « 2017 : une autre voie pour l’avenir de la France » ; et « Des transformations utiles et concrètes pour un Parti communiste de nouvelle génération »), devient la base de discussion de tous les communistes.
C’est donc désormais sur la base de ce texte que devront se construire les choix de congrès des communistes. Une orientation qui pose tout à la fois « les axes du projet communiste du XXIème siècle », le choix pour la présidentielle de 2017 d’une « primaire de projet pour désigner une candidature » de « rassemblement des forces citoyennes et politiques » de gauche mobilisées contre la politique du gouvernement, et la volonté de « faire du PCF un parti d’éducation populaire et de conquête du pouvoir » qui développe une « pratique citoyenne » de la politique. Ce sont en particulier ces deux derniers points qui ont donné lieu à des options différentes soumises au vote, et qu’il va falloir maintenant rassembler. « Nous allons écouter et avancer tous ensemble. Dans cette première phase du débat, se sont exprimées des idées, mais aussi des préoccupations et des inquiétudes », a déclaré le porte-parole du Parti communiste, Olivier Dartigolles, pour qui « il reste quatre semaines pour créer les conditions qu’un plus grand nombre de camarades entrent dans cette discussion ». Ce n’est donc pas la fin des discussions ouvertes à l’occasion de la préparation du 37ème Congrès, mais le début d’une nouvelle phase pour les communistes. Un débat qui va se poursuivre dorénavant dans le cadre prévu par les statuts du PCF, c’est-à-dire par l’amendement du document qu’ils ont primé par leur vote comme base commune de discussion. « Le texte qui sera choisi début mai continuera d’évoluer et de s’enrichir », avait souligné avant le scrutin Pierre Laurent dans un « appel aux militants », le secrétaire national du PCF souhaitant concilier « le respect de la diversité et la volonté de converger jusqu’au congrès en construisant l’unité de tous les communistes à partir de choix majoritaires ».
Comme partout en France, les communistes du département de l’Aube vont entamer leurs travaux dans le cadre de leurs conférences de sections, puis de la conférence départementale qui se réunira le 28 mai (nous y reviendrons). Les conférences des sections de Troyes et agglomération et de Romilly-Nogent se tiendront le 21 mai, de Bar-sur-Seine le 14 mai et de Brienne-le-Château le 19 mai.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|