L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir.” Jean Jaurès

L'Humeur
  • Mieux ou pire
  • 12 mai 2016,
    par Guy Cure
  • L’augmentation de salaire de Carlos Ghosn a fait rebondir l’indignation. Il y a de quoi être abasourdi à chaque fois qu’on apprend le nombre de zéros nécessaires pour écrire la rémunération de ces maitres du monde. Même les actionnaires ont repoussé les (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Mai > N1390 > Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Loi El Khomri

Communiqué CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

jeudi 12 mai 2016 , 181 : visites

Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es d’emploi, les retraité-es sont mobilisés depuis plus de deux mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement décide de passer en force en utilisant le 49-3. Inacceptable !
Ce sont les mobilisations qui ont contraint le gouvernement, à proposer des modifications au projet de loi pour tenter d’en minimiser les impacts. Le compte n’y est toujours pas ! Un code du travail par entreprise à l’opposé de la “hiérarchie des normes”, élément protecteur et égalitaire, perdure dans le projet de loi. Scandaleux ! Plusieurs secteurs professionnels continuent de développer des actions, des grèves (cheminots, routiers, énergie, chimie, construction, aéroport de Paris, etc.), qui sont autant d’éléments d’appui et de dynamiques dans la poursuite, l’amplification et l’élargissement du rapport de force.
Cette situation renforce la nécessité d’amplifier les mobilisations déjà engagées le 12 mai sur tout le territoire. À partir de tous ces éléments, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse, UNEF, UNL et FIDL invitent leurs structures à organiser des assemblées générales avec les salarié-es pour débattre des modalités d’actions, de la grève et de sa reconduction.
Elles appellent leurs organisations à construire deux nouvelles journées de grèves et manifestations le mardi 17 mai et le jeudi 19 mai prochains. De plus, elles n’écartent aucun type d’initiatives pour les semaines à venir, y compris une manifestation nationale. Afin de faire valoir leurs propositions elles décident de s’adresser ensemble au Président de la République pour être reçues rapidement. Une nouvelle réunion des organisations syndicales se tiendra dès le début de la semaine prochaine pour décider de nouvelles mobilisations.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|