“Qui va payer ces dix milliards ? Nous, pas les 500 plus grandes fortunes de France ! Pourquoi on ne rétablit pas l’ISF (3,5 milliards) ? Et la lutte contre l’évasion fiscale (80 milliards) ?" Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député

L'Humeur
  • COMMENT TONDRE UN MALADE
  • 5 mai 2016,
    par Malicette
  • Notre époque galope toutes brides dehors vers le progrès. Le bonheur n’est pas loin. Cliniques et hôpitaux y croient déjà qui préparent cet avenir parfait où le malade ne sera plus un patient impatient mais un client satisfait. La clinique Saint-Hilaire (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Mai > N1389 > Le débat s’ouvre pour l’alternative à gauche

Appel des “cent”

Le débat s’ouvre pour l’alternative à gauche

jeudi 5 mai 2016 , 221 : visites , par LDA

Syndicalistes, associatifs, intellectuels, artistes, politiques… Ils sont une centaine à avoir paraphé un texte pour “construire d’autres possibles par la mobilisation populaire”. Une démarche qui devrait se décliner localement.
C’est à l’issue de la journée de mobilisation du 1er mai que l’appel a été rendu public. Après différentes tribunes qui, depuis janvier dernier, invitent sous de multiples formes à trouver une issue à gauche, l’idée qui sous-tend cet “Appel des cent” est stipulée dès son titre : « Ensemble, favoriser l’irruption citoyenne pour construire l’alternative ». L’enjeu, pour les premiers signataires, est de sortir la tête du débat sur la « stratégie à l’orée de la présidentielle » et de remettre sur le devant de la scène celui sur le contenu de la politique alternative aux mesures gouvernementales. « Quel que soit le choix de chacun aujourd’hui [primaire, votation, candidature déclarée...-ndlr], il faut de toute façon une démarche qui permette de débattre largement et sans exclusive et de sortir du fonctionnement politique habituel, afin de mettre dans le paysage des propositions d’urgence susceptibles de rassembler et de redonner de l’espoir », y est-il écrit, pour impulser une démarche qui veut puiser sa force dans la diversité de celles et ceux qu’elle réunit.
Syndicalistes, associatifs, intellectuels, artistes, élus et responsables du PCF, d’Ensemble, du PS, d’EELV... ont signé cet appel sur la base de leur volonté commune de « transformer notre société par la remise en cause du productivisme et du consumérisme, par la redistribution des richesses mises au service du progrès social, à rebours des politiques menées actuellement », explique un militant syndical CGT signataire. Pour l’économiste d’Attac, Aurélie Trouvé, les nombreuses mobilisations « montrent la nécessité de combler le désert à gauche ». Isabelle Lorand et Marie-Pierre Vieu, membres de l’exécutif national du PCF, Nicolas Sansu, député, la sénatrice communiste Cécile Cukierman, Oliver Dartigolles, porte-parole du PCF et l’adjoint à la mairie de Paris, Ian Brossat, figurent parmi les premiers signataires. également signataire, le socialiste Gérard Filoche juge que « tout ce qui a été fait par le gouvernement depuis quatre ans est un désastre » et préconise une primaire à gauche pour choisir « un candidat unique ». Cet appel se défend de toute connotation de “parisianisme” et, s’inscrivant dans la durée, propose de « co-organiser des débats en territoires, ouverts à toutes et à tous sans exclusive, pour construire et adopter un corpus de propositions de mesures d’urgence [...]. » Des mesures d’urgence qui ont vocation, avec cette démarche, à « être pleinement intégrées dans les propositions des candidat-e-s aux élections présidentielles et législatives de 2017. » Pour les signataires, ne plane aucun doute ; une alternative à gauche est possible et à portée de main : « Nous sommes convaincus de la disponibilité de nombreuses forces et énergies citoyennes pour construire d’autres possibles par la mobilisation populaire. »


L’appel vise à remettre sur le devant de la scène le contenu d’une politique alternative.


Le texte et la liste des premiers signataires : http://www.humanite.fr/1er-mai-appel-des-100-606096

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|