“Gardez à l’esprit que, tôt ou tard, les grandes avenues s’ouvriront à nouveau pour laisser passer les hommes libres pour construire une société meilleure.”  Salvador Allende

L'Humeur
  • COMMENT TONDRE UN MALADE
  • 5 mai 2016,
    par Malicette
  • Notre époque galope toutes brides dehors vers le progrès. Le bonheur n’est pas loin. Cliniques et hôpitaux y croient déjà qui préparent cet avenir parfait où le malade ne sera plus un patient impatient mais un client satisfait. La clinique Saint-Hilaire (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Mai > N1389 > La fermeture de Clairvaux

Conséquence de la loi NOTRe...

La fermeture de Clairvaux

jeudi 5 mai 2016 , 221 : visites , par Passy Connh

Au-delà de l’impact économique qu’entraînerait la fermeture de la centrale de Clairvaux, après les multiples fermetures d’entreprises que vient de subir la région de Bar-sur-Aube, cette mesure illustre à la lettre les graves conséquences qu’engendre la mise en oeuvre de la loi NOTRe (nouvelle organisation du territoire).
Le Parti Communiste Français s’est vivement opposé à cette loi, y compris durant la campagne des élections régionales. Nous avions alerté sur le fait qu’il s’agissait, pour le pouvoir et le Medef, de faire de cette entité territoriale un relais de la mise en concurrence des territoires au détriment de l’emploi, du progrès social, de la démocratie locale et des dépenses publiques d’intérêt général. Avec à la clé, de nouvelles souffrances pour les populations. L’état a adopté la grille de lecture des multinationales. Optimisation des coûts et concentration des activités dans les grandes villes et les métropoles. La fermeture de la centrale de Clairvaux en 2017 et l’ouverture d’un centre de détention dans l’agglomération Troyenne, contrairement à ce que le gouvernement affirme, n’est pas sans lien.
Cette nouvelle organisation du territoire, avec des régions au service exclusif de la métropolisation libérale, va laisser à l’autre bout de la chaîne des « déserts » et des territoires d’exclusion. Le pire est que la nouvelle assemblée régionale est composée exclusivement d’élus dont les partis y sont favorables.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|