“Un gouvernement injuste familiarise les esprits des sujets avec l’injustice et fait que peu à peu ils s’accoutument à la voir sans horreur.” Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach

L'Humeur
  • Réactions
  • 28 avril 2016,
    par Guy Cure
  • Retour sur le 16 avril : après une visite sur l’ile de Lesbos, un centre de la crise migratoire, le pape a ramené au Vatican douze réfugiés syriens musulmans, afin « d’adresser un signe d’accueil aux réfugiés ». Acte symbolique qui a provoqué en Europe (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Avril > N1388 > Journée de la déportation

MÉMOIRE

Journée de la déportation

jeudi 28 avril 2016 , 218 : visites

Le dernier dimanche d’avril est consacré au souvenir des déportés. Les maires organisent une courte cérémonie devant le monument aux morts .
À Troyes, le défilé part de la stèle érigée par la ville, Bd Gambetta devant les deux immeubles où sévissait la Gestapo, et aboutit au très beau monument de la Résistance, place Jean Moulin où les fleurs sont déposées. C’est à une chorale des écoles publiques (Paradis, Charpak) que revient l’honneur de chanter le « Chant des Marais ». La veille, une exposition originale était installée à l’espace Argence. Elle relatait le retour des déportés à l’hôtel Lutétia, qui fut occupé par l’Abwehr( [1]). En 1945, ce fut pour beaucoup un lieu de joie, mais le plus souvent aussi un lieu de larmes et d’angoisse car beaucoup de déportés ne sont jamais revenus.
La section Romilly-Nogent de la FNDIRP procède chaque année au dépôt de fleurs sur les tombes des déportés, soit une quarantaine de bouquets à Romilly, Droupt-Sainte-Marie, Pont-sur- Seine( [2]) et Nogent. Ce pèlerinage, accompagné d’élus et de familles, revêt un caractère plus intime et permet aussi de discuter ensuite avec des proches.
La sous-préfète de Nogent, la gendarmerie, les pompiers, le maire et les élus du canton déposent des fleurs à la Stèle, installée entre les ponts. C’est avec le Chant des partisans et Nuit et brouillard que se déroule la cérémonie. Le président de la FNDIRP de l’Aube, notre camarade Jean Lefèvre lit le texte national des associations de déportés. Notons que la chanson de Jean Ferrat est devenue la référence incontournable de ces cérémonies du souvenir de la déportation. Elle fut interprétée dans plusieurs communes dont Sainte-Savine.

On reconnaît Christian Barthélémy, section de Romilly-Nogent, Jean Lefèvre, ADIRP-Aube, Gisèle Baugrand et Ginette Collot (ANACR).

Notes

[1Service du contre-espionnage allemand

[2Où est enterré Bernard Ballestié, ancien adjoint au maire de Troyes.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|