“Qui va payer ces dix milliards ? Nous, pas les 500 plus grandes fortunes de France ! Pourquoi on ne rétablit pas l’ISF (3,5 milliards) ? Et la lutte contre l’évasion fiscale (80 milliards) ?" Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député

L'Humeur
  • En suivant Rousseau
  • 24 mars 2016,
    par Malicette
  • Les sujets de colère sont nombreux. Ils se cachent dans les détails de la vie de tous les jours. Des détails insignifiants pour nos dirigeants mais parfois d’énormes rochers pour les petites gens. Il en est ainsi des maladies et des accidents, des (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Des fusils à tirer dans les coins
  • 24 mars 2016
  • Des fusils à tirer dans les coins Plusieurs membres ont rendu leur Légion d’honneur à François Hollande pour protester contre la remise, début (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Mars > N1383 > Des fusils à tirer dans les coins

Des fusils à tirer dans les coins

jeudi 24 mars 2016 , 93 : visites

Des fusils à tirer dans les coins
Plusieurs membres ont rendu leur Légion d’honneur à François Hollande pour protester contre la remise, début mars, de cette distinction au prince héritier saoudien qui en avait fait la demande pour... « renforcer sa stature internationale ». Geste commercial d’un pays marchand de canons à un pays exportateur de guerres. La France vend des armes, elle en achète aussi.
Dans le cadre du plan “BAC-PSIG”, gendarmerie et police de la région parisienne vont être équipées de nouveaux armements. Ce programme coûtera dans les 17 millions d’euros. Aussi, le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, bon père de famille parcimonieux avec la cassette publique, a-t-il acheté à l’Allemagne des fusils d’occasion. Mais il y a un hic ! Et de taille. Ces armes, dont la Grande Muette d’Outre-Rhin possédait 167 000 exemplaires, ont été mises au rebut. La ministre de la défense allemande jugeant que « ce fusil, tel qu’il est construit, n’a pas d’avenir dans la Bundeswehr ». En clair : c’est de la camelotte.
En ef fet, “lors d’opérations militaires en Afghanistan”, les pioupious allemands ont constaté, qu’en cas de tirs en rafales, l’arme tirait... de travers et surchauffait ! Bien qu’ayant eu connaissance du problème, le ministère a quand même acheté “made in Germany”, apportant au fâcheux vice de fabrication une ingénieuse parade : les policiers, a-t-il af firmé, ne tireront pas par rafales mais au coup par coup ! Gare quand même à la bavure.
LE CAPITAINE TRICASSE


Un scandale parmi d’autres
Une ouvrière de chez Lacoste est venue à l’accueil d’une mutuelle, “perdue” dans la paperasse suite à son licenciement pour maladie. Elle dit être à la recherche d’une mutuelle « pour ne pas avoir à avancer ses frais médicaux trop lourds pour le montant de ses revenus ». Elle peut bénéficier de la portabilité* (maintien des droits) d’une durée d’un an. C’est un avantage important dans son cas.
Mais voilà ! L’assureur (A...) mentionne dans son contrat : « Nous vous précisons qu’au titre de ce maintien vous ne pouvez plus bénéficier du service tiers payant » ! Au moment où le tiers payant est plus que jamais nécessaire, l’assureur ne l’assure plus. Scandaleux et discriminatoire ! L’assureur se défile "indirectement" de ses obligations par la suppression du tiers-payant et laisse le travailleur privé de boulot ne plus pouvoir se soigner !
Plus de boulot, plus de droits, plus de soins !!! Voilà la société dans laquelle on nous demande de faire encore et encore des sacrifices.
DÉDÉ ALACAMPAGNE

* NB : La portabilité est un droit qui permet au salarié de conserver sa mutuelle ou complémentaire santé pendant un maximum d’un an lorsqu’il perd son boulot et qu’il est indemnisé par Pôle emploi.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|