Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • Un titanic de bêtise
  • 11 février 2016,
    par Malicette
  • Il y a une tendance aujourd’hui à flatter les idées les plus rétrogrades. C’est une façon d’accompagner les ef forts du pouvoir à casser les droits les plus élémentaires, les « conquis » comme disait Croizat. Et vlan sur le Code du travail « trop lourd et (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Romilly ville amie des enfants ? Mon oeil !
  • 11 février 2016,
    par Joë Triché
  • Le comité de l’Aube de l’UNICEF a accordé à la ville de Romillysur- Seine le label “Ville amie des enfants”. D’après l’article de presse du 7 février (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Février > N1377 > Une nouvelle étape dans l’abjection

Turquie : massacre de Kurdes à Cizré

Une nouvelle étape dans l’abjection

jeudi 11 février 2016 , 285 : visites , par LDA

La Turquie d’Erdogan, en massacrant et en brûlant 60 civils, réfugiés dans les caves de deux immeubles à Cizré, a franchi une nouvelle étape dans l’abjection.

Tandis que la presse turque annonce avoir “éliminé une soixantaine de membres du PKK”, les kurdes dénoncent un crime contre l’humanité et l’embargo médiatique sur le massacre qui s’est produit dans la ville de Cizré dans la région du Kurdistan de Turquie. Recep Erdogan fait passer la boucherie que son armée a commise contre une soixantaine de civils kurdes pour un combat contre des terroristes et ce dans un assourdissant silence médiatique, a déclaré une représentante des femmes kurdes en Europe. Elle révèle aussi que les civils tués ou blessés s’étaient réfugiés dans ces deux caves depuis plus de 52 jours. Le gouvernement turc se livre à ce qui s’apparente à des pogroms contre la population kurde. Cizré et une vingtaine d’autres villes ne sont plus que ruines et demeurent soumises à d’intenses bombardements. Plus de 250 civils y ont perdu la vie faute de soins. Des crimes contre l’humanité se produisent désormais quotidiennement au Kurdistan dans un silence complice. Après le succès que les kurdes ont enregistré dans la ville de Kobanê, d’où ils ont chassé Daesh, Erdogan cherche à dénigrer l’image de ce peuple, assimilant ses combattants à des terroristes. Le Parti communiste condamne cette politique scélérate de même que le soutien que la France et l’UE apportent à la Turquie dans la cynique et vaine perspective de juguler les flux migratoires. Erdogan bafoue toutes les libertés, appuie Daesh et affirme au grand jour puiser ses sources d’inspiration dans l’hitlérisme. Le laisser-faire actuel est une honte. La France et l’UE doivent exiger d’Ankara la fin des violences contre les kurdes et assurer leur protection. Il n’y a pas de solutions militaires à la crise syrienne. La France et l’Union européenne doivent appuyer les efforts de paix que portent les formations kurdes et turques démocratiques auxquelles le PCF apporte son total soutien.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|