L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir.” Jean Jaurès

L'Humeur
  • VIVE LES NAÏFS
  • 21 janvier 2016,
    par Guy Cure
  • Pas facile de proclamer la fraternité et de vouloir la faire vivre. Afficher ses haines est plus dans l’air du temps ; les urnes en témoignent. Alors, on ironise, on raille ceux qui sont allés récemment serrer des mains dans les mosquées. Bel hommage (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Janvier > N1374 > Cinq mois pour un projet “fort et lisible”

37ème congrès du PCF

Cinq mois pour un projet “fort et lisible”

jeudi 21 janvier 2016 , 239 : visites , par LDA

Le PCF a ouvert, le week-end dernier, le chantier de son 37ème congrès. À l’ordre du jour : travailler à un projet de société, se positionner sur les échéances de 2017 et transformer le parti lui-même.

« Bousculer les scénarios politiques écrits d’avance » : c’est avec cette ambition que le PCF, dont le Conseil national vient de se réunir, a lancé le chantier de son 37ème congrès, qui se tiendra du 2 au 5 juin prochain en Seine-Saint-Denis. Proposer un projet politique « fort et lisible » pour la France, définir une position en vue des élections de 2017 et faire évoluer le parti sont les trois objectifs énoncés par le secrétaire national du PCF dans son introduction aux débats. « La reconstruction » de la gauche et le « piège » des échéances de 2017 ont occupé une bonne part des discussions. « Tout est fait et pensé pour verrouiller la présidentielle autour de trois possibilités et seulement trois : Marine Le Pen, un candidat de droite et F. Hollande. C’est inacceptable. C’est la disparition de la gauche et de toute perspective de transformation sociale. » L’heure n’est pas au choix du candidat, estime Pierre Laurent, qui a annoncé qu’il organisera tous les lundis soirs, à partir du 25 janvier, un forum public avec des personnalités sur la situation de la gauche. Quant au Front de gauche, le constat de son “échec” a été largement partagé, mais « cela ne signifie pas la fin de l’idée d’un rassemblement le plus large », a souligné Marie-Pierre Vieu, chargée des relations avec la coalition. La direction du PCF souhaite, en outre, faire de son congrès l’occasion de « clarifier » son projet politique à partir de La France en commun, un texte rendu public en mai 2015. « Pour construire du projet, pour agir, pour préparer 2017, nous avons besoin tout au long de l’année 2016 d’une grande campagne de construction de forums populaires », a également proposé Pierre Laurent, précisant que ceuxci pourraient être la déclinaison d’une grande enquête nationale appuyée par un « questionnaire sur les attentes et les idées du pays, sur la réaction à nos solutions. » Quant aux évolutions du Parti communiste français, troisième volet à l’ordre du jour du prochain congrès, il va falloir « changer pour être à la hauteur », a lancé P. Laurent, souhaitant aboutir en juin à un « relevé de décisions » actant des « chantiers concrets de transformation sociale ». Une réflexion pour les prochains mois qui devra cependant laisser une large place à l’action. Le Conseil national a acté la nécessité d’agir sur plusieurs fronts. À commencer par celui du chômage avec une campagne « zéro chômeurs, tous travailleurs ». La solidarité contre la criminalisation de l’action syndicale figurera aussi au menu des prochaines semaines. Tout comme l’opposition à l’inscription dans la Constitution de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité, « propositions inacceptables, selon Pierre Dharréville, en charge de ces questions au PCF, qui a rappelé qu’il faut, bien sûr, changer la Constitution, mais vers une refondation populaire de la République. »

“Nous avons besoin tout au long de l’année 2016 d’une grande campagne de construction de forums populaires.”

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|