“Gardez à l’esprit que, tôt ou tard, les grandes avenues s’ouvriront à nouveau pour laisser passer les hommes libres pour construire une société meilleure.”  Salvador Allende

L'Humeur
  • Un génie ?
  • 14 janvier 2016,
    par Malicette
  • David Bowie a été honoré dès 7 h 30, lundi matin sur toutes les chaînes et dans toutes les émissions. Il a enchanté toute une génération et c’était un grand ar tiste multiple et original. Mais durant cette journée du 10 janvier, il a été présenté comme un (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Janvier > N1373 > la lutte sociale n’est pas un crime !

Goodyear, ERDF - GRDF, Air France...

la lutte sociale n’est pas un crime !

jeudi 14 janvier 2016 , 319 : visites , par LDA

Militants écologistes assignés à résidence, syndicalistes poursuivis au pénal, condamnés à de la prison ferme. La répression sociale n’aura jamais été aussi violente, renforcée par le contexte d’état d’urgence.
L’infamie. Mardi, alors que les cadres concernés et l’entreprise avaient retiré leurs plaintes, à la demande du procureur de la République, représentant de l’état, ce sont des travailleurs que la justice a décidé d’enfermer en prison comme des criminels. Huit ex-salariés de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord ont été condamnés à neuf mois de prison ferme pour la « séquestration », durant trente heures en 2014, de deux cadres dirigeants de cette usine qui a fermé en 2014. Le lendemain, deux militants CGT d’ERDF-GRDF étaient, eux aussi, condamnés à mille euros d’amende avec sursis, « pour entrave concertée à la liberté de travail » par le tribunal correctionnel de Paris. Les faits reprochés aux deux syndicalistes ? Avoir raccompagné une salariée licenciée à son poste de travail en faisant beaucoup de bruit !
Même si cette condamnation n’a pas de commune mesure avec celle des ex-Goodyear, « ce jugement est important en termes de jurisprudence », s’inquiète Cédric Liechti, secrétaire général CGT du syndicat de l’énergie de Paris : « toute action collective en nombre, à l’intérieur d’une entreprise, pourra être attaquée au nom de la liberté de travail. On ne devra revendiquer qu’à l’extérieur de l’entreprise. Les deux décisions d’aujourd’hui ont une résonance politique et auront un impact négatif sur le procès des salariés d’Air France. Les syndicalistes sont de plus en plus poursuivis au pénal comme des voyous. » Comme pour Goodyear, avec le retrait de plaintes, c’est le parquet qui demande de durcir les condamnations ; 1 500 € d’amende pour les salariés d’EDRF-GRDF alors que la partie civile demandait... 1 € ! 4 décembre 2015, un ancien salarié de Tefal a été condamné après avoir communiqué à l’inspectrice du travail des documents de la direction prouvant qu’elle voulait écarter la fonctionnaire embarrassante, Air France... à Lyon, le parquet s’obstine à attaquer en cassation deux syndicalistes CGT pour diffusion de tracts sur l’autoroute en 2010. Des syndicalistes relaxés deux fois, mais contre qui le procureur s’acharne. En même temps qu’ils préparent la suppression dans quelques mois de plus 1 000 articles du Code du travail, Hollande, Valls et Macron ont décidé de déclencher une répression sans précédent des syndicalistes qui luttent dans les entreprises. Avec la révoltante condamnation des ex-Goodyear, c’est la première fois depuis un demi-siècle qu’un gouvernement a demandé que soient requises des peines de prison ferme contre des salariés en lutte contre la fermeture de leur usine. Une pétition, à l’heure où ont été écrites ces lignes, a recueilli en quelques heures 15 000 signatures. Nous invitons nos lectrices et lecteurs à la signer sur internet et à la diffuser (voir encadré ci-contre). Militants, pas voyous !


Hollande, Valls et Macron ont décidé de déclencher une répression sans précédent contre les syndicalistes qui luttent dans les entreprises.


Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|