Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • Un génie ?
  • 14 janvier 2016,
    par Malicette
  • David Bowie a été honoré dès 7 h 30, lundi matin sur toutes les chaînes et dans toutes les émissions. Il a enchanté toute une génération et c’était un grand ar tiste multiple et original. Mais durant cette journée du 10 janvier, il a été présenté comme un (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Janvier > N1373 > Une conférence salutaire

Une conférence salutaire

jeudi 14 janvier 2016 , 256 : visites , par Jean Lefevre

Ghaleb Bencheikh était vendredi 8 janvier à Troyes, invité par le diocèse, pour parler de l’Islam et de l’islamisme. Beaucoup de monde à cette conférence, ce qui prouve le besoin qu’ont les gens de déchiffrer le monde après les attentats de Paris.
Ghaleb Bencheikh, couver t de titres universitaires et président de la Conférence mondiale des religions pour la paix, a été plus loin et plus profond que l’objectif qui lui était f ixé ; celui d’expliquer les dif férentes facettes de l’Islam d’aujourd’hui. L’orateur explique d’abord quel doit être le compor tement des musulmans face aux crimes commis au nom de leur religion. Ils doivent condamner sans équivoque et sans at tendre : « à mon goût, ça n’a pas été assez fait... ni assez tôt ». L’Islam, c’est la paix, cer tes, mais il faut aller plus loin et avoir une réf lexion sur le discours autour des textes sacrés et donc sur le Coran. Pour lui, en ef fet, si les chrétiens et les juifs ont énormément réalisé et dif fusé le commentaire de leurs textes sacrés, les musulmans ont cessé de le faire depuis le XVIè siècle, si bien que les gens de mauvaise foi (!) peuvent tirer ce qu’ils veulent des anciens versets. Là encore Ghaleb Bencheikh accuse les religieux de n’avoir pas fait ce toilettage.
« Il faut donner un coup de pied dans la fourmilière, s’affranchir des enfermements doctrinaux qui nous ont étouffés depuis longtemps… une vision rigoriste de l’Islam ne peut plus s’appliquer au XXIè siècle !  ». Autrement dit, insérer pleinement l’Islam dans le monde contemporain. Le contenu du message est clair, c’est que l’Islam doit subir une glasnost et une perestroïka (sorte d’aggiornamento assumée) pour libérer la parole et insérer les populations européennes dans la société. Le conférencier a plaidé avec passion pour une refondation de la pensée islamique, le pluralisme religieux, la séparation de la religion et de la politique, l’égalité hommes-femmes, la désacralisation de la violence, une société égalitaire pour tous et pour la laïcité. L’évêque de Troyes, à l’origine de cette initiative salutaire, a salué avec chaleur les propos de l’intervenant et invité le public à se rendre dans les mosquées le lendemain, journée nationale por tes ouver tes, pour le « thé de la fraternité. »

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|