“Qui va payer ces dix milliards ? Nous, pas les 500 plus grandes fortunes de France ! Pourquoi on ne rétablit pas l’ISF (3,5 milliards) ? Et la lutte contre l’évasion fiscale (80 milliards) ?" Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député

L'Humeur
  • En lisant Press’ Troyes...
  • 30 décembre 2015,
    par Malicette
  • • Pas de flou dans les images Interdites par la ministre de l’éducation Nationale, les images de manifestations en faveur de la laïcité ; Press’Troyes désobéit dans son magazine avec deux belles photos de mômes à Paul-Bert et à Jean-Macé. Pour cette (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Quatorze d’un coup
  • 30 décembre 2015,
    par DÉDÉ ALACAMPAGNE
  • Elle en avait douze, ça lui en fera maintenant quatorze. Aix-en- Othe possède un maire sympathique mais absorbeur. Une loi, par hasard qui passait (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Décembre > N1371 > Un carrefour “Albert-Keyser” à Buchères

MÉMOIRE

Un carrefour “Albert-Keyser” à Buchères

mercredi 30 décembre 2015 , 317 : visites

Un carrefour Albert Keyser, martyr de la Résistance a été inauguré le 19 décembre à Buchères par Daniel Lebeau, maire, et Jean Lefèvre, président de la FNDIRP(Aube).
Cette commune, qui avait honoré Georges Tremet( [1]) déporté à Buchenwald, honore maintenant un Résistant FTPF du groupe Gabriel Péri. Le premier magistrat rappela que Buchères faisait partie des villages-martyrs et que la population ne peut oublier le massacre du 24 août 1944 par les SS du colonel Walter Jöckel et surtout que la responsabilité de ce crime odieux ne peut être attribuée qu’à l’armée nazie et à personne d’autre.
Jean Lefèvre présenta la vie d’Albert Keyser, face à une assistance très recueillie, en présence des pompiers, de la gendarmerie, des élus de la commune et de la population. « Albert Keyser par son sacrifice a forgé une figure éternelle faite d’humanité, de générosité et de courage. Il a rejoint ceux qui ne meurent jamais parce qu’ils éclairent la route de ceux qui cherchent à résister et à construire une cité fraternelle. »

Notes

[1Georges Tremet, né à Buchères le 11/11/1921, fut arrêté le 24/7/1943 et déporté à Buchenwald. Il mourut à Janowitz le 30/4/1944.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|