Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • L’horreur demain ?
  • 19 novembre 2015,
    par Jean Lefevre
  • L’horreur est dans Paris sous les balles et ça me rappelle le poème d’Éluard, Courage : « Paris a faim, Paris a froid… » Éluard parle d’un Paris humilié, mais d’un Paris vivant, car debout, rebelle, et finalement vainqueur. Et bien sûr je pense au Paris de (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Novembre > N1365 > L’avenir du ferroviaire au menu de la dernière séance

Conseil régional

L’avenir du ferroviaire au menu de la dernière séance

jeudi 19 novembre 2015 , 262 : visites

Lundi 23 novembre aura lieu l’ultime session de l’actuelle région. Des dossiers majeurs pour l’Aube doivent être adoptés. Pierre Mathieu, Vice-président en charge des transports et des infrastructures, fait le point des questions dont il a la charge.
« Cette dernière réunion sera marquée par la priorité que nous accordons à la mobilité durable. Les chif fres parlent d’eux même : 110,15 millions d’euros attribués à la SNCF pour assurer le fonctionnement du TER en 2016. Des moyens en progression pour maintenir les services of ferts malgré baisse significative des recettes commerciales liées aux dif ficultés du moment, 11 millions d’euros de subvention à SNCF Réseaux pour contribuer à maintenir en service ou améliorer les infrastructures ferroviaires dont 3,8 millions d’euros pour éviter la fermeture des lignes capillaires de fret entre Châlons-en-Champagne et Charmont /Luyères et entre Troyes et Vitry, 1,16 million d’euros attribué à Voies Navigables de France pour la réalisation des études de conception et les premières acquisitions foncières de la mise à grand gabar i t de la liaison Bray et Nogent-sur-Seine. Sur ces deux derniers points, il est dommageable que le conseil départemental n’accorde aucun financement. Enfin le Conseil régional doit donner son accord pour permettre la signature de la convention relative aux travaux d’électrification de la ligne ferroviaire Paris-Troyes. La région apportera un financement de 54 millions d’euros et a accepté de préfinancer de 6 millions d’euros en lieu et place de l’État pour que la première phase arrive jusqu’à Nogent-sur-Seine et que des travaux soit prochainement réalisés sur les villes de Troyes et Romilly-sur-Seine. Il est vital pour l’avenir que ces dossiers soient votés avant la disparition de la Champagne-Ardenne. Il sera tout aussi vital de maintenir demain la mobilisation et l’action pour qu’ils se concrétisent tous au plus vite. »

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|