Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • Limites impératives
  • 14 novembre 2015,
    par Guy Cure
  • 3% : c’est la limite infranchissable des déficits publics décidée par les autorités financières qui dominent l’Europe, sans qu’on sache très bien de quel chapeau sort ce chiffre. Mais les conséquences en sont claires pour les services publics, pour l’âge (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Novembre > N1364 > Droite et PS soutiennent les petites communes... comme la corde soutien le (...)

ÉLECTIONS RÉGIONALES

Droite et PS soutiennent les petites communes... comme la corde soutien le pendu !

samedi 14 novembre 2015 , 255 : visites , par jpcornevin

Dans l’Aube, en allant présenter leurs listes pour les élections régionales à étourvy et à Villiers-le-Bois , PS et Républicains ont signés ensemble, leur première forfaiture de campagne.
Fruit d’un consensus entre l’Assemblée nationale à majorité socialiste et le Sénat à majorité de droite, la nouvelle organisation du territoire (loi NOTRe) dont la première mesure visible est la création de douze nouvelles régions, sonne le glas des petites communes. Car la suite se profile déjà !
Dans le même mouvement, se créent à l’image des grandes régions, des super métropoles comme cela va être le cas pour celle qui va rassembler Strasbourg, Metz et Nancy. Pour ne pas être en reste, les agglomérations de Reims, Châlons-en-Champagne et Epernay veulent aussi se constituer en métropole. Que fait François Baroin ? Il décide d’annexer les deux tiers des habitants de l’Aube et les 4/5èmes des richesses (emplois, industries, etc.) du département dans une méga agglomération qui ira de Lusigny-sur-Barse à Nogent-sur-Seine.
On a là, l’éclatante démonstration de ce que le Parti communiste et le Front de gauche dénoncent ! Des territoires qui vont entrer en compétition entre eux, dans la logique d’un “grand marché” quand il faudrait, au contraire, plus de coopération et de solidarité. Cela n’apporte, bien évidement, aucune solution à la crise sociale, économique et politique, mais les grands perdants seront les territoires ruraux, exclus de ces grands ensembles, obligés de se regrouper en agglomération de 15 000 habitants, qui vont avoir, sur fond de baisse de dotations, encore plus de difficultés à garder leurs services publics, leurs écoles, leurs médecins, leurs commerces, etc.
C’est d’ailleurs en partie pour ces raisons que le maire de Nogent-en- Othe, s’est engagé à nos côtés sur la liste “Nos vies d’abord !”

Antoine Gueben, maire de Nogent-en-Othe, et Jean-Pierre Cornevin

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|