Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • Refus d’obéissance
  • 1er octobre 2015,
    par Guy Cure
  • Les Catalans sont bien imper tinents ! Le même bulletin de vote leur était tendu impérativement par la banque d’Espagne appuyée par les grands de ce monde : Obama, Merkel, Cameron, Sarkozy, Juncker (cherchez l’intrus). La ligue de foot avait même mis (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Octobre > N1358 > Pour une région solidaire, écologique et sociale

élections régionales - Conférence régionale des communistes du Grand-Est

Pour une région solidaire, écologique et sociale

jeudi 1er octobre 2015 , 346 : visites , par LDA

Dans une région ravagée par le chômage, qui a perdu 30% de ses emplois industriels depuis 2000, où les services publics de proximité se trouvent gravement mis à mal par les baisses de dotations de l’État, la candidature de Patrick Peron, ouvrier sidérurgiste, syndicaliste, maire d’Algrange, résonne comme un appel à la résistance et à l’action pour une région solidaire, sociale et écologique où ce qui prime, c’est l’Humain, d’abord !

C’est clairement le message envoyé par les communistes du Grand Est à l’occasion de leur conférence régionale qui s’est réunie le week-end dernier à Bar-le-Duc. C’est en tant que chef de file d’un Front de gauche rassemblé et en discussion pour s’élargir à d’autres composantes de la gauche que Patrick Peron a fait sa première déclaration.

Extraits : « Les élections régionales se déroulent dans un contexte de politique économique et sociale aggravée. Le chômage et la pauvreté ne cessent d’augmenter. Deux enjeux sont mêlés avec ces élections :
- Des régions au service de la solidarité et de l’égalité ou des régions au service de la compétition et des inégalités ?
- Une issue véritablement de gauche à la crise politique ou l’enfoncement dans une situation qui bloque tout espoir ? Nous refusons la perspective de régions au service exclusif de la métropolisation libérale laissant, à l’autre bout de la chaîne, des “déserts” et des territoires d’exclusion.
Nous voulons travailler à une harmonisation des territoires dans une vision équilibrée de l’aménagement et promouvoir un nouveau modèle de développement pour une économie soucieuse de l’environnement, une agriculture capable de répondre aux besoins.
La formation doit être une priorité et la gratuité des fournitures scolaires dans tous les lycées la règle.
Nous voulons une région solidaire, citoyenne, démocratique, écologique qui offre un avenir à la jeunesse.
Notre volonté est de faire entrer dans le pouvoir régional les exigences populaires de solidarité, d’égalité, de faire des élections régionales un moment du rassemblement de toutes celles et ceux qui veulent des politiques de gauche alternatives à l’austérité.
Nous voulons construire des dynamiques politiques et citoyennes jusqu’aux urnes qui mettent en échec la droite et l’extrême droite et ouvrent la possibilité de politiques publiques de gauche offensives, résolument tournées vers l’intérêt des populations.
Les populations de la nouvelle région ont besoin d’élus déterminés pour porter leurs exigences. Voilà les raisons qui motivent l’engagement des candidats du Front de gauche dans cette bataille des régionales. »

Patrick Peron, chef de file régional du Front de gauche. J.-P. Cornevin et M. Tsagouris qui devraient conduire la liste dans l’Aube et la Meuse (médaillon).

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|