Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • Refus d’obéissance
  • 1er octobre 2015,
    par Guy Cure
  • Les Catalans sont bien imper tinents ! Le même bulletin de vote leur était tendu impérativement par la banque d’Espagne appuyée par les grands de ce monde : Obama, Merkel, Cameron, Sarkozy, Juncker (cherchez l’intrus). La ligue de foot avait même mis (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Octobre > N1358 > Sodimédical : “pas à la hauteur”

SOCIAL

Sodimédical : “pas à la hauteur”

jeudi 1er octobre 2015 , 321 : visites , par passy cohnn

Les prud’hommes ont donné raison aux Sodimédical mais exonèrent la multinationale Lohman et Rausher du paiement des indemnités de licenciement qui, du fait de la liquidation de la société Sodimédical, seront payées par l’assurance garantie des salaires (AGS).
On a l’impression que le tribunal des prud’hommes de Troyes applique déjà la loi Macron qui a justement pour objet de plafonner, à la demande du Medef, les indemnités que devront payer les patrons pour tant jugés coupables de licenciements abusifs. Les salariés se sont déclarés à la fois fiers d’avoir fait condamner leur patron licencieur sans avoir jamais plié face à lui et sa cohor te d’avocats.
Demeure toutefois le sentiment que la décision n’est pas à la hauteur. « Ce n’est pas à la hauteur de ce que l’on a subi durant notre année sans salaire » : c’est par ces mots pleins de pudeur et de retenue qu’Angélique Debruyne, une des por te-paroles des Sodis, l’a exprimé à la sor tie de l’audience du tribunal.
Sur le fond, voilà comment un patron voyou qui a jeté 50 salariés à la rue s’en tire à bon compte, parce qu’il n’y a pas dans notre pays de loi interdisant les licenciements boursiers ! Dans la région Grand Est, ce sont 30% des emplois industriels qui ont été liquidés ces dix dernières années. Après ça, le gouvernement peut toujours parler de lutte contre le chômage. C’est la lutte des classes qu’il faut gagner !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|