« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

Le dessin

3 septembre 2015
L'Humeur
  • Silence média
  • 3 septembre 2015,
    par Malicette
  • On nous a tout dit de l’université des Verts à la mi-août. ça miaulait. ça ronflait. ça s’engueulait. Avec qui faire des voix ? En politique, il y a ceux qui portent les idées et ceux qui ont une urne à la place du coeur. « Vous voulez une majorité, (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Le Mur de la Hon(te)grie
  • 3 septembre 2015,
    par Malicette
  • La Hongrie construit un mur de barbelés (4 m de haut, 175 km de long) pour empêcher les migrants d’entrer en Europe. Le mur de Berlin était la (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Septembre > N1354 > P. Peron face à J.-P. Masseret et Philippe Richert

Foire de Châlons - élections régionales

P. Peron face à J.-P. Masseret et Philippe Richert

jeudi 3 septembre 2015 , 309 : visites

Patrick Peron, ancien sidérurgiste, maire communiste d’Algrange (Moselle), qui sera certainement désigné chef de file régional du Front de gauche, était invité à débattre avec Jean-Pierre Masseret (PS), président de la région Lorraine et Philippe Richert (LR), président de la région Alsace et cela devant les acteurs économique de la région, dans le cadre de la foire de Châlons-en-Champagne.
Le thème du débat était le développement économique, mais il était essentiel de rappeler, comme l’a fait Patrick Peron, que notre région est frappée de plein fouet par la désindustrialisation et le chômage de masse. Il a été le seul à développer l’idée que, pour que les entreprises “tournent”, il faut des clients et que la question du pouvoir d’achat et des salaires est, de ce point de vue, centrale. Rappelons qu’avec un taux de chômage, catégories A, B et C, de 14% - avec des pointes à 16% à Troyes et Mulhouse et même à 18% à Charleville Mézières - soit plus de 500 000 chômeurs, la future région Alsace, Lorraine, Champagne Ardenne n’est pas épargnée par les lourdes conséquences liées aux politiques libérales. Le refus persistant des gouvernements de droite et socialiste de voter la loi, maintes fois proposée par les députés communistes interdisant les licenciements boursiers, doit être sanctionné. La région ACAL a perdu depuis 2000 plus de 30% de ses emplois industriels ; 70 000 emplois rien que ces six dernières années. Le Front de gauche entend faire des élections régionales une caisse de résonnance pour toutes celles et ceux qui veulent agir afin que les régions ne deviennent pas les simples courroies de transmission des politiques d’austérité, dictées par le gouvernement et l’Union européenne.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|