Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • C’est l’été
  • 5 août 2015,
    par Malicette
  • La presse locale est toute à la restauration des vieux châteaux qui réclament des sponsors, aux vacances que les enfants passent dans les centres de loisirs communaux. La presse fête aussi le champagne. C’est l’été, on fait la bulle. Et comme il fait (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • LA STRATÉGIE DU COUCOU
  • mercredi 5 août 2015
  • Le 31 juillet, weekend noir sur les routes françaises, Macron s’est fait le VRP des autocars. Alors que juilletistes et aoutiens se livraient à un (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Août > N1350 > la production prend la clé des champs

Sainte-Savine - Assa Abloy (ex-Vachette)

la production prend la clé des champs

mercredi 5 août 2015 , 380 : visites , par Rémi

Simultanément à l’annonce d’un bond de 23% au 2ème trimestre des profits nets de sa division EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), Assa Abloy délocalise vers la Roumanie.
Assa Abloy, une multinationale suédoise, a réalisé en 2014 près de 680 millions d’euros de profits. Implantée sur tous les continents, en France, elle possède les marques Fichet, JPM, Laperche, Stremler, Portafeu et Vachette, rachetée en 1997. Leader mondial des systèmes de verrouillage, Assa Abloy préside aux destinées d’une centaine de marques de ce secteur et a réalisé six milliards d’euros de chiffre d’affaires l’an passé. Mi-juillet, un communiqué annonçait un bond de 23% des profits nets réalisés au deuxième trimestre de cette année par sa division EMEA. Voilà qui pose ces actionnaires suant le fric par tous leurs pores, mais qui en veulent encore plus. Et comment ne pas mettre en perspective cette hausse des profits et la délocalisation vers la Roumanie qui vient d’être effectuée d’une ligne de production de serrures : la “D45” ? En avril dernier, les responsables syndicaux de l’usine de Sainte-Savine avait déjà fait part de leur inquiétude devant une accumulation de sombres nuages : perte d’une centaine d’emplois, en une année, à la suite de départs à la retraite non remplacés, changement du directeur, recours massif à l’intérim. 513 salariés travaillent actuellement sur le site de Sainte-Savine et celui du parc du Grand Troyes. Depuis leur rachat, ils avaient dû s’adapter à la volonté de “recentrage sur l’assemblage” du nouvel acquéreur. En 2013, l’usine, ultraperformante, avait atteint 13% de rentabilité. Peut mieux faire, avait renchéri la direction. Et l’on avait commencé à évoquer la délocalisation, ce qui, l’été dernier avait provoqué un mouvement social. Tous les remuements en douce de la direction, pour augmenter les profits en élaguant l’emploi, ne l’ont pas pour autant empêchée de tendre la main. Et c’est par centaines de milliers d’euros (755 000 en 2013 pour les deux sites français : Anjou et Aube) que le CICE est tombé dans son escarcelle. Fin juillet, mis devant le fait accompli de camions roumains emportant le matériel, l’usine a été bloquée. En outre, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) a été saisie par le comité d’entreprise sur le nombre anormalement élevé d’intérimaires, et les salariés se sont donné rendezvous à la rentrée de septembre en évoquant la perspective de durcir le mouvement. Un cas de plus de délocalisation d’une production auboise, dans un département où ces dernières ont fait disparaître des emplois par dizaines de milliers, pour illustrer, s’il en était encore besoin, la nécessité d’une loi contre les licenciements boursiers. Les députés PCF/Front de gauche en avaient déposé une en début de mandature, repoussée d’une main hautaine par le gouvernement Ayrault hypnotisé par un Medef qui promettait dur comme fer de créer un million d’emplois... dès qu’il aurait empoché plus d’argent public !

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1350

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|