Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • “la racaille à Pétain”
  • 23 juillet 2015,
    par Malicette
  • Madeleine Billat est intarissable quand on lui parle de son passé résistant et de sa déportation à Mauthausen. Interviewée en mars par l’Est-Eclair, elle osa dire : « J’ai été maltraitée par la racaille à Pétain ! » C’est son franc-parler. Elle y a droit. (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Christine la rouge
  • 23 juillet 2015
  • Y aurait-il plus “radical” que le Premier ministre grec Alexis Tsipras ? Oui, Christine Lagarde ! La patronne du FMI n’y est pas allée avec le dos (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Juillet > N1348 > Les troyens ne vous remercient pas !

Euro CRM

Les troyens ne vous remercient pas !

jeudi 23 juillet 2015 , 316 : visites

Les salarié-e-s du centre d’appel troyen : usés puis jetés.
99 personnes se retrouvent sur le carreau après l’annonce de la liquidation du site troyen d’Euro CRM. Les salariés qui se sont succédés dans ce centre d’appel, ouvert en février 2001, ont contribué comme ceux des six autres sites français à la croissance du groupe qui a dépassé en 2013 la barre des 30 millions d’euros de chiffre d’affaires (en progression régulière depuis sa création).
Le travail des salarié-e-s sous pression constante, bien loin de l’ambiance chaleureuse et motivante décrite sur le site du groupe, se retrouve ainsi détruit du fait d’une baisse de l’activité sur ce site. Or l’unique obsession d’Euro CRM est l’argent... Pas celui qui est perdu, mais celui qui n’est pas gagné ! Surexploités, les salarié-e-s de ce centre d’appel sont victimes du choix d’un groupe qui les sacrifie alors même que son chiffre d’affaires augmente et qu’il aurait sans doute été possible de répartir l’ensemble de la charge de travail différemment. Le comble du cynisme pour un groupe qui vient de renouveler en 2015 son label de Responsabilité Sociale, censé distinguer les bonnes pratiques dans l’entreprise.


Les centres d’appels, variables d’ajustement financier des grandes multinationales
Cette liquidation traduit ainsi la stratégie financière de grands groupes clients des centres d’appels à la recherche constante du moindre profit supplémentaire, qui externalisent vers des sites où la main d’oeuvre est toujours moins payée. Orange et Canal+, qui étaient les principaux clients d’Euro CRM à Troyes, réalisent des milliards d’euro de bénéfices mais en veulent toujours plus pour satisfaire des actionnaires déjà gavés comme jamais.
Les communistes de Troyes et de l’agglomération, comme une grande partie de la population, partagent la colère des salarié-e-s face à une décision injuste annoncée rapidement pour éviter tout débat sur des alternatives possibles pour sauver les emplois.
La majorité politique au Grand Troyes, voisin du centre d’appel qui vantait les mérites de ces centres d’appels, il y a quelques années, a une fois de plus brillé par son absence pour défendre les salarié-e-s qui ne peuvent même pas compter sur un gouvernement obsédé par la baisse du coût du travail et qui préfère faciliter les licenciements plutôt que d’empêcher des situations comme celle-ci. La proposition des parlementaires communistes pour interdire les licenciements boursiers attend toujours une majorité pour être votée.

PAR SECTION DE TROYES -AGGLOMÉRATION DU PCF

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1348

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|