Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • C’est un joli nom... camarade
  • 11 juin 2015,
    par Malicette
  • Est-ce que le communisme s’est volatilisé comme disent certains avec un ouf de soulagement ? Ceux-là continuent cependant à frapper la bête de crainte qu’elle ne reprenne vigueur. La dernière charge contre elle consiste à dire que le peuple du PCF vote (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Droit vers le désastre...
  • 11 juin 2015
  • « Hébétés, nous marchons droit vers le désastre... », estime Montebourg dans une tribune, publiée lundi dans le JDD et co-signée par Matthieu Pigasse, (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Juin > N1342 > Une victoire des forces de la liberté

Turquie - élections législatives

Une victoire des forces de la liberté

jeudi 11 juin 2015 , 239 : visites , par LDA

Avec plus de 13% de voix et 80 élus, le Parti démocratique du peuple (HDP) a été l’heureuse surprise des élections législatives en Turquie. Un revers pour Erdogan qui s’apprêtait à instituer un régime présidentiel.

Le climat délétère et le déchaînement de violence orchestrés par le président Recep Erdogan, l’AKP, son parti et l’extrême droite, n’ont pas eu raison du puissant mouvement populaire qui s’est exprimé dimanche 7 juin lors des élections législatives turques. R. Erdogan et l’AKP, même s’ils sont arrivés premiers, essuient un revers cinglant. Le président turc n’a plus la majorité sur laquelle il comptait pour imposer une révision constitutionnelle qui lui octroie les pleins pouvoirs. Le peuple turc a sanctionné les difficultés économiques croissantes, l’autoritarisme et la disparition de l’État de droit. Il a aussi désavoué une politique étrangère agressive qui déstabilise la région. Si les sociaux-démocrates et l’extrême droite stagnent, la gauche turque avec le Parti démocratique des peuples (HDP) a fait, après la présidentielle, une nouvelle percée. Dans le contexte d’une campagne électorale très violente contre le peuple, le HDP a su rassembler, autour d’un programme social, écologique et féministe, les forces progressistes et toutes les minorités. Avec son score de 13 %, il a relevé le défi de passer assez largement la barre éliminatoire des 10% prévue pour bloquer toute alternative démocratique aux islamo-conservateurs en place et, avec 80 élu-e-s dans cette la nouvelle assemblée, il devient une force politique incontournable. Pour Selahattin Demirtas, qui co-préside le HDP avec Figen Yüksekdağ , « c’est une victoire partagée des travailleurs, des chômeurs, villageois, paysans, fermiers, des opprimés et des exploités, la victoire du peuple de gauche. Plus que tout, c’est la victoire partagée des femmes de ce pays ». Malgré les agressions sanglantes, les menaces, les coups fourrés et les pressions, des millions de femmes et d’hommes de tout le pays, pardelà leurs appartenances culturelles, se sont rassemblés sur les candidatures du HDP pour exprimer la voix de la paix, de la justice et de la démocratie contre celle de la violence, de la haine et de l’injustice. Ce résultat rouvre la voie de l’espoir en Turquie, mais aussi pour tous les peuples en lutte dans sa région et en Europe. À toutes et tous, le PCF adresse ses félicitations et réaffirme son soutien. Mais nous voulons également associer à cette victoire des forces de la vie et de la liberté, la mémoire des trois responsables kurdes, Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, exécutées en plein Paris le 9 janvier 2013, probablement avec l’implication des services secrets turcs. Le succès des forces démocratiques turques et kurdes à cette élection marquera certainement un tournant dans l’histoire de la Turquie. Nul doute qu’Erdogan, au pouvoir depuis onze ans, qui ambitionne de s’y maintenir jusqu’en 2023 et qui s’est fait édifier une résidence présidentielle aussi vaste que Versailles avec mille bureaux pour un coût de 278 millions d’€, devra revoir ses prévisions.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1342

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|