Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • Démocrates
  • 4 juin 2015,
    par Guy Cure
  • Voilà une info qui fera date : c’est officiel, la droite française a renoncé au retour à la monarchie et Sarkoléon ne prétend pas au titre d’empereur. Avec 223 ans de retard, l’Ump monte dans le train de l’histoire de France. La signification certaine du (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Juin > N1341 > Opposition de pacotille du FN

Traité de libre-échange transatlantique (TAFTA)

Opposition de pacotille du FN

jeudi 4 juin 2015 , 248 : visites , par Rémi

Lors d’un vote important au Parlement européen sur le traité de libre échange transatlantique, Marine Le Pen avait mis les voiles pour Moscou et le Caire. Un sujet pourtant « prioritaire », selon elle.

La Dépêche a déjà fait la démonstration que le “tous pourris” du FN s’appliquait d’abord à la famille Le Pen, qui a fait de ce parti d’extrême droite son fond de commerce très lucratif. Le 18 mai dernier, Marine Le Pen, la zizanie familiale encore vivace, se mobilisait, avait-elle dit, contre le traité de libre-échange transatlantique (TAFTA), négocié en toute opacité entre la commission européenne et les états-Unis. La dirigeante frontiste n’avait pas mégoté le fiel qu’elle avait contre ce traité et s’était présentée comme une « force mobilisatrice du débat public ». On allait voir ce qu’on allait voir ! Mais au FN, semble-t-il, la mobilisation n’est pas la guerre. Le 28 mai, lors du vote sur le rapport approuvant le cadre des négociations actuelles engagées par la commission du commerce international du Parlement européen, l’eurodéputée FN était purement et simplement absente, tout comme son suppléant. Une bien singulière façon de manifester son opposition à un dossier, présenté par le parti d’extrême droite comme un « sujet prioritaire ». Contrairement à ce qu’elle voudrait faire croire, l’extrême droite, qui entretient depuis toujours d’étroites et très solides - quoique occultes - relations avec la finance et le grand capital, est un opposant de pacotille à ce traité qu’approuvent les sociaux-démocrates européens et la droite. Les premiers votant pour de la main gauche, les seconds avec la main droite. La tactique politicienne de la chaise vide au moment des votes n’est pas le seul apanage de la direction du FN. Au conseil régional de Champagne-Ardenne, ils sont coutumiers du fait pour s’exonérer de la sorte d’embarrassantes explications. Idem au conseil municipal de Romilly, où ils soutiennent bien souvent la politique du maire UMP de la ville. Les exemples abondent dans notre département de la duplicité dont ils savent faire preuve une fois leur élection assurée. Derrière cette désertion édifiante de la présidente du FN, et malgré l’opposition des eurodéputé-e-s GUENGL, écologistes et du socialiste français Emmanuel Maurel, eux bien présents, la commission a approuvé les mécanismes controversés d’arbitrage qui instituent une justice privée à la solde des multinationales. De quoi entraîner de nouveaux désastres sociaux et écologiques en Europe, mais pas de quoi gêner, à l’évidence, l’autoproclamée « force mobilisatrice du débat public » sur le TAFTA. Signalons qu’aux conseils régionaux de PACA, et de Picardie, les élus FN ont voté contre des délibérations refusant ce traité. Marion Maréchal [un patronyme taillé sur mesure !], interrogée à ce propos sur RMC-BFM, a fait mine de ne pas être au courant et même ne pas s’en souvenir. Chez les Le Pen, l’âge ne fait rien à l’affaire. Le papy est un idolâtre de Reagan, la fille fait des moulinets et, au moment des votes, va voir ailleurs si elle y est, et la petitefille fait de l’amnésie ! Nous non.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1341

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|