La parole n’a pas été donnée à l’homme : il l’a prise. » ARAGON

L'Humeur
  • Ils ont eu raison
  • 14 mai 2015,
    par Malicette
  • On vient de décorer Madeleine Billat de la Légion d’Honneur. Elle est la dernière déportée auboise. Elle connut l’enfer des camps pendant 18 mois à Ravensbrück. Deux Résistants, Roger Millon et notre camarade Gilbert Couillard furent décorés avec elle (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Le chant des partisans
  • 14 mai 2015,
    par DÉDÉ ALACAMPAGNE
  • Le rôle du Parti communiste durant la dernière guerre est petit à petit gommé de l’espace médiatique. à Romilly, nos camarades maintiennent coûte que (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Mai > N1338 > Le tribunal annule deux délibérations

Romilly-sur-Seine - Eau et assainissement : contrats Véolia

Le tribunal annule deux délibérations

jeudi 14 mai 2015 , 298 : visites , par Rémi

À la demande des conseillers municipaux communistes, le tribunal administratif a annulé deux délibérations, prises en 2013 par le maire et qui prolongeaient d’un an les contrats avec Véolia.

C’est un revers pour le maire et sa majorité de droite. C’est une victoire pour les conseillers municipaux communistes qui, aussitôt connu le contenu des avenants signés avec Véolia, ont fait preuve de leur détermination à défendre les intérêts des usagers de l’eau et de l’assainissement à Romilly. La justice a, en effet, estimé que l’intérêt général n’était pas défendu par le maire, qui avait reconduit pour un an les contrats de 2004 de la Ville avec Véolia, au motif de pouvoir mettre à l’étude une réflexion sur l’avenir de la délégation de service public de l’eau et de l’assainissement. Le délai de vingt mois restant avant le terme des contrats étant, selon le juge, suffisant pour y réfléchir. Mais il faut aussi rappeler que les termes de la prolongation étaient extrêmement favorables pour Véolia puisqu’éric Vuillemin prenait à la charge de la commune, et donc des contribuables romillons, un certain nombre de travaux, prévus dans les marchés de 2004 et non exécutés par le délégataire, notamment le remplacement de 850 branchements en plomb. Des travaux déjà payés par les usagers par le biais de leurs factures ! Comme l’avaient fait remarquer les élus communistes, se préoccuper, à quelques mois de la fin de contrats datant de près de dix ans, de la réalisation des travaux stipulés - et alors même que des clauses permettaient d’obliger à les faire effectuer - relevait d’un extraordinaire laxisme de la part de la municipalité. Le maire, souvent méprisant, sûr de lui et donnant des leçons de droit au Conseil municipal, n’a pas été à la hauteur des missions qui lui ont été confiées. Pour les élus communistes de Romilly, seuls les intérêts de la ville et des usagers de l’eau ont compté. Leur vigilance et leur persévérance ont été utiles et nécessaires pour obtenir ces décisions. Mais le dossier n’est pas clos pour autant car d’ici quelques mois, la Ville devra renouveler les contrats de gestion des services de l’eau et de l’assainissement. La volonté de la majorité municipale est de poursuivre avec le secteur privé, alors qu’aujourd’hui de plus en plus de communes de différentes tailles font le choix d’une gestion publique de ces services, y trouvant un intérêt réel pour la collectivité et pour les usagers. Pourquoi ce qui est possible à Nogent-sur-Seine, La Chapelle- Saint-Luc, Aix-en-Othe, Briennele- Château... ne le serait-il pas à Romilly ? Mais il faut aussi, selon les conseillers communistes, donner la parole aux Romillons, car ce sont eux qui paient les factures. Pourquoi pas par voie de référendum, s’interrogent-ils ? Rappelons enfin qu’en 2014, toujours à l’initiative des conseillers municipaux du PCF, un centaine de locataires du Nouveau Romilly ont obtenu de Véolia le remboursement de la facturation indûe d’abonnement d’un second compteur pour l’eau chaude. Nous reviendrons sur ces dossiers dans une prochaine édition.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1338

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|