Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • Vu de loin
  • 23 avril 2015,
    par Guy Cure
  • Pas facile de comprendre les conséquences de la restructuration du Technicentre de la SNCF à Romilly. Une lecture attentive de la presse locale laisse dubitatif. Le titre annonce qu’on passe de 530 à 200 emplois. Une lecture plus attentive montre (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • QUE VEUT FILOCHE ?
  • 23 avril 2015
  • Gérard filoche était l’invité de l’université populaire (upopaube) qui ne l’a pas regretté. 200 personnes s’étaient déplacées, le 15 avril, au centre (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • AUCUNE EXCUSE
  • jeudi 23 avril 2015
  • François Hollande a fait dire qu’il ne ferait pas d’excuses au Parti communiste après sa comparaison scandaleuse. A en croire l’élysée, il n’aurait (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Avril > N1335 > Les pensions de base à nouveau gelées par le gouvernement

Retraites

Les pensions de base à nouveau gelées par le gouvernement

jeudi 23 avril 2015 , 257 : visites

Alors qu’elles n’ont plus été revalorisées depuis avril 2013, les pensions de retraite de base ne le seront pas au 1er octobre prochain et resteront donc figées jusqu’en octobre 2016.
« Avec une inflation 0, la règle donne 0 revalorisation », a-t-on commenté depuis l’élysée, après l’annonce la semaine dernière d’un nouveau gel des pensions. Manuel Valls avait pourtant déclaré, le 31 mars : « nous avons toujours préservé les petites retraites, mais elles sont trop faibles ». Pourquoi alors geler les pensions pour 14,6 millions de retraités et ne pas augmenter le minimum vieillesse pour 572 000 personnes  ? Pour réaliser des économies supplémentaires, conformément au programme de stabilité 2015-2018.
La politique du gouvernement Hollande/Valls ne sert que le grand patronat et la finance. Pour les patrons, des dizaines de milliards d’euros via le pacte de responsabilité et autre Crédit d’impôt compétitivité emploi. Pour les retraité-e-s, baisse continue du pouvoir d’achat des pensions, réduction de la couverture maladie, augmentation des impôts, de la TVA, de la CSG, création de la CASA (taxe de 0,3% prélevée directement sur les pensions depuis le 1er avril 2013). Alors que 220 milliards d’euros d’aides publiques sont versés sans aucun contrôle aux entreprises, il est légitime d’exiger une revalorisation des pensions, qu’aucune, pour une carrière complète, ne soit inférieure au Smic, porté à 1 700 euros brut, ainsi que le rétablissement de la demi-part fiscale pour les veufs et veuves, décidée en 2008 et entrée en vigueur l’an dernier. Dans un communiqué, diffusé le 20 avril, la CGT appelle les retraités à manifester le 4 juin prochain dans toute la France.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1335

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|