Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • La politique qui dégoûte
  • 2 avril 2015,
    par DÉDÉ ALACAMPAGNE
  • Qui nous dira les mystères de la politique ! Le maire de Buchères est radical de gauche (il l’était encore hier !) et annonce à son dernier Conseil Municipal qu’il votera pour Christian Branle, UMP ! C’est consigné dans le bulletin communal afin que (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Erostrate
  • 2 avril 2015
  • « tout le monde connaîtra mon nom et s’en souviendra », aurait dit le co-pilote qui a écrasé son appareil. Même motif, en 356 av. J.-C., chez érostrate (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Avril > N1332 > “Nous allons accélérer notre démarche de rassemblement !”

“Nous allons accélérer notre démarche de rassemblement !”

jeudi 2 avril 2015 , 289 : visites , par JPC

PAR JEAN-PIERRE CORNEVIN
SECRÉTAIRE DE LA FÉDÉRATION DE L’AUBE DU PCF

Dans l’Aube, au soir du 1er tour avec l’élimination de tous les candidats de la gauche pro-gouvernementale, des deux binômes écologistes et de ceux représentant le Front de gauche, le sort des élections départementales était quasiment joué.
Restait l’éventualité peu probable de l’élection d’un candidat d’extrême droite. Cela n’a pas été le cas. C’est bien la seule satisfaction de ce vote et nous ne pouvons pas nous en contenter. Car au final, cette élection débouche sur un déni de démocratie. Nous avons désormais une assemblée départementale unicolore où la droite va pouvoir poursuivre en toute tranquillité sa politique qui sacrifie l’intérêt général à l’intérêt de quelques privilégiés.
Seuls les élus communistes du Front de gauche portaient le débat politique sur le fond. Leur absence va laisser un grand vide qui va faire place à la politique de l’entre-soi. La désespérance sociale va continuer à ronger notre territoire pendant que les “godillots” du Conseil départemental se féliciteront de leur “bonne gestion”.
Celles et ceux pour qui les mots justice sociale et intérêt général ont encore un sens peuvent être tristes. Celles et ceux, qui se battent au quotidien pour conserver leur emploi, n’auront plus le droit de cité. Sans doute va-t-il falloir imaginer d’autres moyens de se faire entendre.
Le résultat du Front de gauche dans l’Aube est encourageant : 12% de moyenne sur les 14 cantons où nous étions présents sous nos couleurs. Il est de 9,4% au niveau national. Le Front de gauche peux désormais s’appuyer sur un socle électoral solide qui continue de s’élargir, certes encore insuffisamment, mais de façon pérenne. Mais l’incroyable discours de soumission aux thèses libérales des ténors du Parti socialiste continue de figer une part de l’électorat de gauche. Ce gouvernement mène une politique de droite aux ordres de la Commission européenne. Cette politique, le peuple n’en veut pas ! Qu’elle soit menée par les sociaux libéraux du PS ou par la droite conservatrice, il la sanctionne.
Tout l’enjeu pour le Front de gauche est de poursuivre la bataille des idées afin de convaincre qu’une véritable politique de gauche, solidaire, écologiste et citoyenne, est possible et d’une brûlante nécessité. Pour y parvenir, nous allons accélérer concrètement notre démarche de rassemblement avec toutes celles et ceux, citoyens, militants écologistes, socialistes, qui veulent s’engager clairement sur ce chemin.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1332

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|