La parole n’a pas été donnée à l’homme : il l’a prise. » ARAGON

L'Humeur
  • La politique qui dégoûte
  • 2 avril 2015,
    par DÉDÉ ALACAMPAGNE
  • Qui nous dira les mystères de la politique ! Le maire de Buchères est radical de gauche (il l’était encore hier !) et annonce à son dernier Conseil Municipal qu’il votera pour Christian Branle, UMP ! C’est consigné dans le bulletin communal afin que (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Erostrate
  • 2 avril 2015
  • « tout le monde connaîtra mon nom et s’en souviendra », aurait dit le co-pilote qui a écrasé son appareil. Même motif, en 356 av. J.-C., chez érostrate (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Avril > N1332 > La politique qui dégoûte

La politique qui dégoûte

jeudi 2 avril 2015 , 136 : visites , par DÉDÉ ALACAMPAGNE

Qui nous dira les mystères de la politique ! Le maire de Buchères est radical de gauche (il l’était encore hier !) et annonce à son dernier Conseil Municipal qu’il votera pour Christian Branle, UMP ! C’est consigné dans le bulletin communal afin que nul n’en ignore et que les historiens, demain, tentent d’en démêler la logique.
Le conseiller général Marc Bret, agit de façon plus étonnante encore. Il se prétend de gauche (réformiste, humaniste et tout le tralala) et s’allie avec une UDI (droite immodérée) qu’il met en tête du binôme, par galanterie peut-être ou pour éviter qu’on ne le prenne encore pour un socialiste. Il est soutenu chaleureusement par François Baroin qui a compris tout de suite qu’il avait ferré un bon poisson-pilote( [1]). Résultat de ce binôme carpe-lapin, Marc Bret fait entrer une élue de droite au Conseil Général. Un godillot de plus.
C’est fort de café, d’autant plus que dans sa dernière interview, le conseiller « divers-gauche », s’en prenait « à la gauche pas assez sur le terrain » ! Langage méprisant, d’abord pour le Front de gauche dont la présence sur le terrain est la caractéristique et insultant pour les deux conseillers communistes qui se sont battus souvent seuls contre la droite arrogante.
Adnot peut dormir tranquille. Personne n’aura le courage de lui demander de transporter gratos les collégiens ou d’aider les Sodimédical à survivre.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1332

Notes

[1Poisson qui ne pilote rien du tout mais accompagne les grands prédateurs pour profiter du courant et des restes du repas.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|