Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

L'Humeur
  • La culture, entre rêve et réalité
  • 26 mars 2015,
    par Guy Cure
  • Quand ils entendent le mot « culture », ils sortent revolvers et bulldozers. Aujourd’hui comme hier, les oeuvres d’art sont des cibles. En France, depuis le janvier tragique, les associations culturelles sont sollicitées pour intervenir dans les (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2015 > Mars > N1331 > Arnaque

Arnaque

jeudi 26 mars 2015 , 261 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

Je ne reviendrai pas sur le score élevé du Front national. Il y a à cela des raisons objectives mais aussi subjectives. La peur atavique de « l’autre » qui exacerbe les comportements de haine, de « survie » logés dans le cerveau humain primitif, “reptilien” disent les scientifiques, est une corde très sensible. Le FN sait jouer sur cette corde. D’autres aussi... de multiples façons.
Rien d’étonnant donc à ce qu’elle vibre en ceux qui, déjà, ont au ventre la peur de lendemains qui ne déchanteront pas, n’ayant jamais chanté, et pressentis pire. Une chambre de résonnance où le montreur de coquecigrues est roi, le ruffian son bouffon, l’arnaque sa loi. Qu’importe le flacon s’il procure l’ivresse qui endort la souffrance morale et sociale. Hitler, Mussolini, Pétain, Franco, Pinochet... du passé, vraiment ?
Le Pen, on verra bien ? Déjà vu. Et on voit toujours sur qui cogne l’extrême droite, plus faisandée encore que son « tous pourris ». Ses candidats se sont abattus comme une pluie de sauterelles dans les cantons, une photo de la Marine pour grigri et faire-valoir. Ils ont fait campagne derrière une étiquette, cache-sexe de leur nullité crasse.
La flamme frontiste consume fraternité, égalité et libertés. L’étiquette n’est pas contenu. Les déçus du “socialisme”, qui se sentent floués, devraient en tirer la leçon plutôt que de chercher refuge dans les jupons d’une arnaqueuse plus redoutable : l’extrême droite. On dit que plus le mensonge est gros, plus on aurait de chances d’être cru. Espérons que non, il n’est pas trop tard.

LE CAPITAINE TRICASSE

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1331

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|