« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

Accueil > Archives > Aube > Voeux 2007, une nouvelle chance à saisir pour notre peuple

Voeux 2007, une nouvelle chance à saisir pour notre peuple

vendredi 5 janvier 2007 , 2730 : visites , par JPC

Chaque année, en cette période de vœux chacun souhaite que l’année qui débute apporte un peu plus d’humanité, de bonheur, de justice sociale, de fraternité. Cette espérance d’une vie meilleure se heurte malheureusement à ce constat : pour la grande majorité d’entre nous la vie devient de plus en plus dure. Mais cela n’est pas une fatalité.
Dans un contexte de mondialisation de l’économie les choix politiques de nos gouvernants ne font qu’aggraver les inégalités. Alors que certains amassent des fortunes, on explique au peuple qu’il doit travailler plus pour gagner plus, qu’il va falloir repousser l’âge de la retraite, que la sécurité sociale est un luxe et la santé un cout qu’il faut réduire. Au nom de la compétitivité, entendez par-là des dividendes que se partagent les actionnaires des grosses entreprises, on veut nous imposer le travail précaire, l’insécurité sociale. Cette année encore des centaines de milliers d’hommes et de femmes de toutes générations, en s’opposant au CPE ont montré qu’ils refusaient cette société d’égoïsme et du chacun pour soi, où les perdants sont toujours plus nombreux et les gagnants bien souvent les mêmes. En ce sens l’année 2007 est pour notre peuple une nouvelle chance à saisir. Après le refus de la constitution libérale de l’Europe, la France a l’occasion d’envoyer un nouveau message d’espoir aux autres peuples du monde. Oui il est possible de résister au capitalisme financier, il est possible de faire voter des lois pour lutter contre les délocalisations et la mise en concurrence des salariés entre eux, pour donner à chacun le droit à un logement, à un emploi. Oui il est possible de développer les services publics, d’augmenter les salaires afin de pouvoir vivre dignement de son travail. Pour cela, il faut que la gauche soit vraiment la gauche.
Une gauche, courageuse qui aura la force d’aller mobiliser les moyens financiers accaparés aujourd’hui de façon stérile pour l’économie par les marchés financiers. Cette gauche ce n’est pas celle qui prend Blair ou Schröder comme modèles, mais la gauche populaire, celle qui va se lever et se mobiliser pour hisser le plus haut possible la candidature de Marie George Buffet à l’élection présidentielle. Alors bonne année à toutes et à tous.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N902

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|