“La liberté ce n’est pas l’espoir de l’avenir. C’est le présent et l’accord avec les êtres et le monde dans le présent.” Albert Camus

Accueil > Archives > National > Election > Programme de l’UMP, ou comment faire accepter l’inacceptable !

Programme de l’UMP, ou comment faire accepter l’inacceptable !

lundi 27 novembre 2006 , 2354 : visites

Comment faire acquiescer les Français à l’inacceptable ? En présentant le programme législatif de l’UMP sous l’apparence d’un "choix" personnel. Celui de "travailler plus pour gagner davantage" ou de "travailler autant pour gagner moins". De "travailler plus longtemps pour toucher la même retraite" ou de "s’arrêter à 60 ans avec une pension réduite "... Les amis de Sarkozy ont donc lancé l’opération maquillage pour donner un visage humain à la rupture violente qu’il veut conduire. "Je suis d’accord avec la proposition" de supprimer les 35 heures, vient de dire François Fillon devant l’aile la plus libérale (!) de l’UMP. "Mais si on arrive en disant : vous allez travailler 39 heures en étant payés pour 35, cela risque d’être très coûteux électoralement." Il faudra donc faire passer le plomb pour l’or. Pour faire semblant d’augmenter les salaires, les cotisations sociales et fiscales sur les heures supplémentaires seront supprimées, mais les assurances sociales seront d’autant affaiblies. On relèvera au passage que c’est dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale que les députés et sénateurs UMP viennent d’introduire un article qui supprime les 35 h et rétablit les 39 h dans l’hôtellerie.

Parmi les réformes prioritaires : la suppression des impôts sur les successions qui déplaisent tant à ceux qui veulent garder la cuillère en argent dans la bouche ; une autonomie des universités sur lesquelles le patronat mettrait la main, les ferments d’un communautarisme propre à diviser les Français... Mises au goût français, ce sont les recettes de Bush que son disciple tricolore entend docilement décliner. Même si les électeurs américains ont sèchement censuré la politique des néoconservateurs, elle brille toujours de mille feux aux yeux du porte-parole de Neuilly. De ce côté-ci comme de ce côté-là de l’Atlantique, elle cherche le plus grand commun diviseur. Là-bas, c’est un mur pour séparer du Mexique ; ici, le chef de l’UMP s’acharne à dresser des barrières face aux enfants des sans-papiers qui rêvent des bancs de nos écoles. Sarkozy n’est-il pas parvenu à provoquer, à force de mépris et d’insultes, la révolte des jeunes des quartiers populaires ? Ceux-là ne sont pas de son monde. Il faut les réprimer dès l’âge le plus tendre et sans égard pour l’enfance, ainsi qu’il le propose dans la loi qu’il soumet à l’Assemblée nationale cette semaine.

Cette escalade répressive comble Le Pen, qui projette une ombre grandissante sur l’échéance de 2007. La haine renforce la haine et la sauvagerie du capitalisme les replis agressifs.

Tout serait voué aux dividendes. Le programme de l’UMP esquisse bien des changements fondamentaux derrière le fard et le Rimmel. Tous dessinent la refondation sociale chère au baron Seillère hier et à Mme Parisot aujourd’hui, un pays où tout serait voué aux dividendes, des entreprises pilotées par le dogme des 15 % de rentabilité, une société où les plus modestes n’auraient qu’à s’en prendre à eux-mêmes puisque les services collectifs et publics réduiraient comme peau de chagrin.

C’est à cette machine de guerre que la gauche doit s’opposer. Elle ne le fera avec succès qu’à condition de courage, celui de se distinguer radicalement du libéralisme, de bousculer les puissances de l’argent, d’oser inventer une société de l’intérêt commun. Ce choix devra se lire sans équivoque dans une candidature antilibérale.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N896

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|