“Ce n’est pas une miette de pain, c’est la moisson du monde entier qu’il faut à la race humaine, sans exploiteur et sans exploité.” Louise MICHEL

L'Humeur
  • Fière devise humiliée
  • 25 avril 2013,
    par Malicette
  • Cette devise Liberté égalité Fraternité, conquise de haute lutte est toujours à reconquérir. Des bataillons peu ragoûtants de la droite et de l’extrême droite la contestent dans la rue. Pas de liberté pour la personne humaine. Gardons nos vieilles (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • L’ombre d’un doute
  • 25 avril 2013,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • stephen schwarzman est le fondateur du fonds de pension Blackstone, celui-là même qui contrôle Vitalia et ses trois cliniques privées dans notre (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2013 > Avril > N1231 > L’ombre d’un doute

L’ombre d’un doute

jeudi 25 avril 2013 , 91 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

stephen schwarzman est le fondateur du fonds de pension Blackstone, celui-là même qui contrôle Vitalia et ses trois cliniques privées dans notre département, où l’on opère le patient et charcute son porte-monnaie. M. schwarzman, nous disent Les échos, vient de lancer un programme philanthropique. Il s’agit de soutenir des étudiants de l’université de Tsinghua en Chine en leur délivrant des bourses d’études. Ne s’agit-il que de cela ? Pas tout à fait.
« De quoi remettre en perspective, à coup sûr, la place du capital investissement dans la sphère économique » commente le journaliste. De la philanthropie économiquement intéressée en quelque sorte. Puis, poursuit-il, « il convient de relever les liens que tisse ce programme avec la sphère politique ». Car dans le Conseil consultatif de l’Oeuvre se retrouvent Tony Blair, Henry Kissinger, Condoleezza Rice, Colin Powell... et Nicolas sarkozy comme membre d’honneur. Oui, m’sieurs-dame ! Le sarkozy du « casse-toi pov’con ». Et Colin Powell, souvenezvous. En 2003, il mentait comme un arracheur de dents à l’ONu pour justifier la main basse américaine sur le pétrole irakien. Rien que du beau monde.
On ne parlera pas de l’aveu d’un ancien président de Cartier, selon qui, dans le mécénat « l’entreprise recherche indiscutablement son intérêt », ni des niches fiscales que sont de telles “oeuvres”. un philanthrope, nous dit M. Larousse, s’occupe d’améliorer la conditions matérielle et morale des hommes et agit de façon désintéressée. M. schwarzman et toute sa lyre, sarkozy compris, des philanthropes ? J’ai un doute.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1231

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|