“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • Ca ne se sait pas
  • 1er novembre 2012,
    par Guy Cure
  • Un copain socialiste me disait qu’il n’y a pas de réponse politique à la crise économique, « sinon, ça se saurait ». Quand le voile de la fatalité obscurcit même la conscience des militants de gauche, une nouvelle progression de l’influence du Front (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Croyance et laïcité
  • 1er novembre 2012,
    par Jean Lefevre
  • L’autre jour, dans les journaux locaux, m’était donné à lire une pleine page sur « l’ archiduc Christian de Habsbourg, altesse impériale et royale… » (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2012 > 11 Novembre > N1206 > La gauche de transformation s’organise

La gauche de transformation s’organise

Contre les politiques libérales qui aggravent la crise

jeudi 1er novembre 2012 , 145 : visites , par Rémi

Un des points les plus critiques en Europe est le recul de la démocratie et l’application violente des politiques néolibérales. Face à cela, la gauche européenne de transformation organise la riposte.

14 pays représentés, une centaine d’élu-e-s parmi lesquels, outre les français, on comptait de fortes délégations de Die Linke (Allemagne), de Syriza (Grèce) avec son principal dirigeant, Alexis Tsipras, d’Izquierda Unida (Espagne), du Bloco de esquerda (Portugal)...  : les parlementaires des assemblées régionales, nationales et européenne des forces de transformation sociale se sont réunis samedi 27 octobre à Paris pour accorder leur riposte au niveau européen.

FUITE EN AVANT
Une recherche de réflexions et d’initiatives convergentes à mener au niveau de l’Europe, tel était l’objectif de cette première rencontre à l’initiative du Parti de la gauche européenne (PGE), dont le président est Pierre Laurent. Elle se justifie, a-t-il déclaré, par la “coordination des attaques [dont sont] victimes les systèmes sociaux des états de l’Union européenne” sous couvert d’endiguer la crise par des mesures d’austérité présentées comme inéluctables. Pour Patrick Le Hyaric, député européen, il s’agit d’une fuite en avant de l’Union européenne qui ne doit rien au hasard : “Ceux qui dirigent ne maîtrisent plus rien, la crise s’aggrave sans cesse [...].Mais, en même temps, les forces de transformation sociale progressent en Grèce, au Portugal, en Tchéquie, en Belgique, au Danemark, en France...”. L’enjeu est donc de déterminer des axes communs à porter “de manière persévérante” dans les institutions des différents pays. Alexis Tsipras estime que les politiques actuelles sont contraires à “l’acquis européen [et font] monter les idées nationalistes et néonazies. Elles peuvent conduire l’Europe dans des schémas extrêment dangereux”.

LE 14 NOVEMBRE
Appel à la grève générale en- Espagne, à Chypre, en Grèce, au Portugal ; le 14 novembre sera un temps fort de résistances contre l’austérité. En France, les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa s’inscrivent dans cette “journée d’action et de solidarité” de la Confédération européenne des syndicats. Le comité exécutif de la CES déclare dans un communiqué récent prendre acte “de l’opposition qui grandit parmi les citoyens et les travailleurs des pays concernés et réaffirme son soutien aux syndicats [...] qui luttent pour des conditions de travail et de vie décentes”. La journée du 14 novembre sera une étape permettant aussi de “faire avancer l’idée d’une union sociale, démocratique, écologique au niveau de l’Europe”, selon les termes de Gabi Zimmer, qui préside le groupe (GUE/NGL) de la gauche radicale au Parlement de Strasbourg. Quels que soient les gouvernements, les pays européens, dont 25 sur 27 ont signé le traité budgétaire européen, sont sous le joug d’instances non démocratiques qui peuvent autoritairement peser sur les politiques nationales. L’argent n’a pas de frontières, la misère non plus. Peuples d’Europe, levez-vous !


“Ceux qui dirigent ne maîtrisent plus rien, la crise s’aggrave sans cesse.” P. Le Hyaric


P.-S.

La dépêche de l’Aube N1206

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|