“Je veux que la République ait deux noms : qu’elle s’appelle Liberté, et qu’elle s’appelle chose publique.” Victor Hugo

L'Humeur
  • La tour saint-Paul
  • 31 août 2012,
    par Malicette
  • Troyes dépense beaucoup d’argent pour animer la ville. M. Baroin creuse, gratte, nettoie, repeint : il a rouvert le canal, nettoyé la façade de l’Hôtel de ville, refait une peau à la place Israël. Il fait sonner les trompettes de l’art : Ville en (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Le sabre et le goupillon
  • 31 août 2012,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Пусси Райот : Pussy Riot, traduit en français, signifie « émeute de chatte ». On peut discuter le bon goût du groupe de punkettes russes, leur accoutrement (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2012 > 08 Août > N1197 > Avec Ayrault, le medef voit l’avenir en rose

Avec Ayrault, le medef voit l’avenir en rose

vendredi 31 août 2012 , 137 : visites

C’est la première fois qu’un Premier ministre assiste à la rentrée du patronat depuis la création de son mouvement en 1998.

Il y a quelques jours, L. Parisot adressait dans Le Monde un véritable oukaze au gouvernement et faisait du chantage en annonçant que le Medef ne participera pas aux négociations sur l’emploi si la question de la flexibilité du travail n’est pas abordée. Lors de son discours à l’inauguration de l’université d’été du Medef, à laquelle d’autres membres du gouvernement ont pris part, J.-M. Ayrault a assuré que le gouvernement traiterait la question de la compétitivité des entreprises, s’engageant à reprendre les conclusions de Louis Gallois, ex-président d’EADS, chargé d’une mission sur le sujet. Autre engagement qui sonne agréablement à l’oreille de Laurence Parisot : celui de revoir le mode de financement de la protection sociale pour qu’elle ne pèse pas trop sur le travail. La fin de son discours a été ovationnée par un Medef rasséréné : avec le gouvernement Ayrault, il n’y aura pas de changement. Les patrons voient donc l’avenir en rose.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1197

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|