“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • ça secoue !
  • 12 juillet 2012,
    par Guy Cure
  • Il est des villages qui n’aiment pas les voitures. On peut supposer que leurs élus ne se déplacent qu’en train, en péniche ou en avion. Alors, pour inciter les quidams des alentours à les imiter, ils multiplient les ralentisseurs dans la traversée de (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Grands écarts
  • 12 juillet 2012,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • L’été, à la différence de Lulu et Jeannette qui se font dorer la couenne en tongs et strings, tapent le carton et s’empiffrent de frites grasses, les (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • Mauvais Conseil
  • jeudi 12 juillet 2012
  • Mardi dernier, le Conseil d’état a annulé, « pour ne pas fausser les règles de la concurrence », le gel des tarifs du gaz pour les particuliers décrété (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2012 > 07 Juillet > N1190 > ça secoue !

ça secoue !

jeudi 12 juillet 2012 , 161 : visites , par Guy Cure

Il est des villages qui n’aiment pas les voitures. On peut supposer que leurs élus ne se déplacent qu’en train, en péniche ou en avion. Alors, pour inciter les quidams des alentours à les imiter, ils multiplient les ralentisseurs dans la traversée de leur territoire. sévères, les dos d’âne ! Les franchir à 30 à l’heure, c’est déjà prendre un gros risque. J’imagine le malade transporté par le sAMU, et qui a besoin d’une intraveineuse au moment où l’ambulance entre dans la zone de turbulences...
Incohérence : pourquoi dépenser autant d’argent à refaire la route pour la rendre ensuite aussi difficilement praticable, quand il suffisait de laisser au temps le soin d’agrandir les nids de poule ?
Incohérence de notre société qui privilégie les transports routiers mais qui en refuse les nuisances. Un peu comme si on voulait se libérer de ses déchets sans vouloir en être encombré. Une gare de TGV tout près, mais les rails très loin. Utiliser l’électricité, mais refuser les moyens d’en produire.
Un peu comme si on râlait contre les licenciements et la vie chère, mais qu’on vote pour que ça continue. Humain, mon frère, comme tu m’es étrange !

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1190

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|