“Je veux que la République ait deux noms : qu’elle s’appelle Liberté, et qu’elle s’appelle chose publique.” Victor Hugo

Dossier
  • Rendre au peuple sa souveraineté !
    23 mars 2012

    Le Front de gauche propose une démarche citoyenne pour instituer une VIè République : une République où les mots de liberté, d’égalité et de fraternité retrouveront leur vrai contenu. L’exigence démocratique dans tous les lieux de l’activité humaine est au coeur des luttes actuelles en France et dans le monde. Telle un torrent qui enfle, elle bouillonnait (...)

    Lire la suite
Le dessin

23 mars 2012
L'Humeur
  • Encore ! Et toujours ?
  • 22 mars 2012,
    par Guy Cure
  • C’était près des caisses d’un supermarché. Des bénévoles des restos du coeur collectaient des marchandises. ils me disaient qu’au fil des années et avec l’étendue de la misère, les refus sont moins fréquents, moins agressifs, donc d’autant plus choquants : (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Mélenchons-nous
  • 22 mars 2012,
    par Malicette
  • Pas prêt de m’y reprendre, Mélenchon. il m’invite à prendre la Bastille. Pour les bons coups, je suis toujours là. J’arrive à Vincennes. Je cours à la (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2012 > 03 Mars > N1174 > Pour un autre politique des transports

Pour un autre politique des transports

service public contre privatisations

jeudi 22 mars 2012 , 185 : visites , par Pierre Mathieu

Seule la puissance publique peut apporter des réponses cohérentes et qualitatives aux besoins en matière de transports, et faire émerger un autre mode de développement.

L’objectif de la politique des transports doit être de répondre de manière qualitative aux besoins de déplacements des citoyens et des marchandises et de le faire de manière soutenable et durable. Ce qui doit primer, c’est l’intérêt général et non l’obsession, en cours, de tout vouloir privatiser. Des défis majeurs sont à relever.

L’ENJEU SOCIAL
C’est celui du droit au transport pour toutes et tous. Il exige un service public de qualité qui assure l’égalité d’accès, garantit un haut niveau de sécurité et pratique des tarifs sociaux, avec un service sur l’ensemble du territoire et des personnels qualifiés travaillant dans de bonnes conditions.

L’ENJEU ÉCOLOGIQUE
C’est aussi un enjeu majeur. Le transport est le secteur le plus émissif en gaz à effet de serre (34%) et la route génère 93% de ces gaz. Il faut donc développer les transports collectifs de voyageurs et faire du transport de marchandises une question d’intérêt général permettant de privilégier les modes les moins générateurs de gaz à effet de serre et de consommation d’énergie. Une vraie priorité doit être donnée au développement du ferroviaire et du fluvial. Pas en paroles mais en actes !

L’ENJEU ÉCONOMIQUE
Celui de l’efficacité du système de transports au service de l’activité et de l’emploi, appelle un maillage amélioré du territoire et une meilleure complémentarité entre les différents modes, afin d’utiliser chacun d’entre eux au mieux de son efficacité dans le respect des exigences environnementales.

L’ENJEU DÉMOCRATIQUE
L’enjeu démocratique, celui des mécanismes de décisions pour répondre à l’intérêt général, appelle plus de pouvoir pour les usagers, les élus locaux, les syndicats, aux côtés de l’état et des directions d’entreprises. Répondre à ces défis suppose de rompre avec la logique actuelle de concurrence généralisée dont le but est la recherche du profit maximum pour les opérateurs et les chargeurs, plutôt que la satisfaction des besoins sociaux et de l’intérêt général du pays. Cela appelle une remise en cause et des directives européennes qui organisent cette libéralisation, et des décisions nationales de privatisation qui spolient la puissance publique des outils d’une réorientation de la politique des transports. Avec le Front de gauche, je me fais le porte-parole de cette ambition.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1174

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|