“Qui va payer ces dix milliards ? Nous, pas les 500 plus grandes fortunes de France ! Pourquoi on ne rétablit pas l’ISF (3,5 milliards) ? Et la lutte contre l’évasion fiscale (80 milliards) ?" Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député

Dossier
  • Contre le front de la haine, le Front de Gauche
    16 décembre 2011

    L’extrême droite n’est pas une solution pour sortir de la crise. Au contraire, majordome du grand capital, elle est son outil pour aggraver, par la violence, les pressions sur le peuple. Non, le Front national ne défend pas les salariés, c’est même leur pire ennemi. Non, le Front national ne lutte pas contre les « affaires » et la corruption en (...)

    Lire la suite
Le dessin

16 décembre 2011
L'Humeur
  • Dehors, on ferme !
  • 16 décembre 2011,
    par Guy Cure
  • Les historiens du futur qui voudront énumérer les entreprises qui auront licencié, déposé le bilan, disparu dans la tourmente financière, dans l’aube, en France et ailleurs, en ce début de millénaire, auront bien du travail ! Ils se demanderont quels (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • LE SOCIALISME NATIONAL DU FN
  • 15 décembre 2011,
    par Jean Lefevre
  • Les fanas de la Marine pestent contre tout. ils chantent « la lutte finale », mais pensent d’abord à la « solution finale ». les voilà faisant de (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • Les Le Pen sont des adeptes de la révolution nationale.
  • jeudi 15 décembre 2011, par Passy Connh
  • C’était le label dont s’était affublé le régime du maréchal Pétain et de ses miliciens. Et pour le reste Marine Le Pen fait le caméléon. Elle pille à (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2011 > Décembre > N1160 > LE SOCIALISME NATIONAL DU FN

LE SOCIALISME NATIONAL DU FN

jeudi 15 décembre 2011 , 157 : visites , par Jean Lefevre

Les fanas de la Marine pestent contre tout. ils chantent « la lutte finale », mais pensent d’abord à la « solution finale ». les voilà faisant de l’entrisme dans les syndicats, non pour grossir le front revendicatif, mais pour combattre « les positions pro-immigrés et droitdel’hommistes ». ils sont pour « un syndicalisme national, patriotique et solidaire », comme dit ayoub, chef des skinheads en 1980 et dirigeant du groupe fasciste « Troisième voie ». le mot solidaire fait partie du vocabulaire « détourné » sinon « retourné », volé à la gauche, comme le « Front national » a été volé aux résistants. c’est pourquoi les militants d’extrême-droite veulent se parer du titre de syndicalistes, de la même façon qu’ils se disent défenseurs de la « classe ouvrière ». Hitler n’a-t-il pas surfé sur la vague du socialisme dès 1920 en créant son parti national-socialiste ? qu’en est-il de la défense des travailleurs chez les le pen ?

Ils sont contre les 35 heures ! pour les fonds de pension qui doivent, selon eux, alimenter les retraites. « Il est évident que l’allongement de la durée des cotisations est nécessaire » (le pen 2010). il faut travailler davantage, plus tôt et plus longtemps pour espérer toucher les pensions chèrement gagnées. quant aux droits des travailleurs dans l’entreprise, ce sont « des empêcheurs de travailler en rond ». Bosse et tais toi ! partout où le Fn a pris le pouvoir communal, il a fermé les Bourses du travail. le Fn est le pire ennemi du monde du travail.

P.-S.

La dépêche de l’Aube N1160

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|