“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

Accueil > Archives > Europe > Pacte euro plus : après le “mariage du siècle”.

Pacte euro plus : après le “mariage du siècle”.

..Merkel-Sarko : le PACS du siècle

samedi 7 mai 2011 , 223 : visites

La com-pé-ti-ti-vi-té ! C’est-à-dire une concurrence acharnée entre les salariés sur ordre des oligarques industriels et financiers responsables de la crise actuelle.

Tout a commencé le 24 mars dernier lors du conseil européen. à l’origine, ce dernier devait porter sur les questions d’énergie et d’innovation. Vraisemblablement, ce n’était pas du goût d’Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy. En effet, le couple f ranco -al lemand a profité de ce sommet pour soumettre son projet de pacte de compétitivité. Nous sommes dans un contexte de crise financière majeure. La crise politique au Portugal affole les dirigeants européens. Ils craignent une nouvelle déstabilisation économique de la zone euro. Dans ce cadre, le pacte pour l’euro est jugé « crédible » et « cohérent ». Il a d’ailleurs mis d’accord les dirigeants de la zone euro. Officiellement, il viserait à une plus grande convergence des politiques nationales en matière fiscale et budgétaire face aux marchés financiers. Les pays membres « volontaires » sont ainsi sommés de réformer leur économie pour plus compétitivité. Ce projet est porteur de mesures d’austérité draconiennes et antisociales.

Dans les domaines de compétitivité, d’emploi, de retraite ou encore discipline budgétaire la rigueur se fera sur le dos des contribuables.

Côté socialiste, Jean-Marc Ayrault, le président du groupe à l’Assemblée Nat ionale, trouve seulement que ce pacte n’est pas à la hauteur des enjeux et qu’il n’y manque que des « indicateurs économiques et sociaux ». Ce pacte franco-germanique préconise l’abolition de l’indexation des salaires sur l’inflation, l’ajustement des systèmes de retraites sur le développement de la démographie, etc. Les communistes proposent à l’opposé de faire un état des lieux de la situation et d’ouvrir des pistes de réflexion, des alternatives et des pespectives pour la construction d’une autre Europe.

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1128

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|