“La liberté ce n’est pas l’espoir de l’avenir. C’est le présent et l’accord avec les êtres et le monde dans le présent.” Albert Camus

Accueil > Archives > Aube > Tout le département > Services publics – Promotions et développement > Ligne Paris / Troyes / Mulhouse : BESOIN D’EN REVENIR À UN VÉRITABLE SERVICE (...)

Ligne Paris / Troyes / Mulhouse : BESOIN D’EN REVENIR À UN VÉRITABLE SERVICE PUBLIC !

jeudi 27 janvier 2011 , 409 : visites

La nécessaire réunion du CLAD de l’Aube à Troyes La situation actuelle sur la ligne 4 et son avenir avec notamment la question de l’électrification... autant de sujets qui ont fait réagir élus, usagers et cheminots présents lors de la dernière réunion du Comité Local d’Animation et de Développement des Transports régionaux dans l’Aube le 13 janvier dernier.

Le CLAD de l’Aube, présidé par Pierre Mathieu, Vice-président de la Région Champagne- Ardenne qui pilote ce comité de ligne rassemblait la quasi-totalité des responsables des transports collectifs présents dans l’Aube.

Prévue de longue date, cette réunion était attendue du fait des difficultés plus nombreuses qu’à l’accoutumée sur la ligne, particulièrement entre Paris et Troyes.

Des constats partagés mais des solutions encore à mettre en oeuvre

Il serait facile de ne retenir de cette réunion que le mécontentement des usagers, et le ras-le-bol des cheminots sur le terrain exprimés par Pierre Dufert, secrétaire de la CGT Cheminot sur Troyes dont l’intervention a été très applaudie.

Le vice-président du Conseil régional chargé des infrastructures, des transports et de la mobilité durable, tout en se déclarant solidaire de la plupart des revendications exprimés, a rappelé la nécessité de trouver des solutions pérennes pour sortir d’une situation indigne d’un service public, et dépasser le stade d’un constat partagé quant à des problèmes liés à l’organisation internes à la SNCF, ou encore à la vétusté du matériel... Il a exprimé publiquement ce que beaucoup pensaient tout bas, à savoir que la question posée ici, était celle des moyens alloués au service public de transport de façon générale et particulièrement sur cette ligne.

L’élu communiste a regretté qu’à force de tirer sur la corde on en soit arrivé à une situation ne permettant plus de gérer convenablement les situations perturbées.

Des interrogations, de l’espoir et des propositions concrètes

Pierre Mathieu a également rappelé que la Région était à l’initiative d’une proposition visant à faire préparer les trains à Chalindrey plutôt qu’au technicentre SNCF de l’Ourcq pour améliorer le service sur la ligne.

Par ailleurs, Philippe Mercier représentant désigné par la CGT Cheminot pour le CLAD a interrogé les services de l’Etat présents à cette réunion pour connaître les orientations prises par l’Etat sur la ligne Paris / Troyes / Chaumont / Mulhouse avec la mise en service du TGV Rhin-Rhône et l’électrification. Cette question a également été soulevée par Claude Vittenet, représentant de l’Association pour la modernisation de la ligne Paris-Bâle, inquiet pour la desserte nationale vers l’Est au-delà de Troyes.

Les services de l’Etat ont répondu que cette question était encore à l’étude, et Pierre Mathieu, précisant que la desserte TER Troyes / Culmont-Chalindrey ne serait pas réduite, a informé les membres du CLAD que la Région a officiellement demandé au gouvernement de ne pas toucher à ces dessertes nationales et de se pencher sur la question du renouvellement du matériel Corail

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1114

info portfolio

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|