L’histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l’invincible espoir.” Jean Jaurès

Accueil > Archives > Champagne Ardenne > Toute la région > Aménagement du territoire- Décentralisation > BONNE RENTRÉE POUR LA LIGNE PARIS - TROYES - MULHOUSE

BONNE RENTRÉE POUR LA LIGNE PARIS - TROYES - MULHOUSE

vendredi 4 septembre 2009 , 798 : visites , par LDA

Alors que la période est habituellement propice aux mauvais coups portés par le gouvernement, les négociations estivales et la persévérance de la Région Champagne- Ardenne aboutissent sur une bonne nouvelle en cette rentrée 2009.

Les garanties obtenues par la Région lui permettent de signer le protocole d’accord pour la 2ème phase de la LGV Est : Reçus au ministère, mardi 1er septembre pour signer le protocole permettant d’achever la liaison à grande vitesse entre Baudrecourt et Strasbourg, les différents partenaires ont affiché leur volonté commune de faire aboutir ce projet après avoir obtenus les garanties nécessaires. En Champagne- Ardenne, la constitution par la Région d’un front commun avec les 4 conseils généraux, et les agglomérations rémoises et troyennes, a sans doute constitué un élément déterminant dans la prise en compte des exigences du Conseil régional sur le respect des engagements pris. Malgré les pressions et les tentatives de diversions et de divisions , l’unité en Champagne-Ardenne, ainsi que le travail du Conseil régional impulsé par Pierre Mathieu, vice-président chargé des infrastructures et des transports et Jean-Paul Bachy ont porté leur fruit et ont conduit le ministre JL Borloo à s’engager sur la mise en oeuvre concrètes des travaux nécessaires à l’électrification de la ligne entre Gretz et Troyes. Pour éviter le piège dans lequel la majorité régionale précédente s’était fait prendre, la Région n’a eu de cesse de rappeler que l’accord formel donné pour le financement des travaux sur la deuxième phase de la ligne à grande vitesse est européenne, ne serait véritablement validé en assemblée d’ici trois mois que si un accord était trouvé en même temps, c’est-à-dire dans les 3 mois à venir, sur la rédaction de la convention d’électrification du tronçon Gretz-Troyes. Financement de l’électrification  : bouclé en Champagne- Ardenne et en bonne voie en Ile-de-France.

Cet aboutissement heureux et attendus pour de nombreux Aubois (et Franciliens aussi) est également rendu possible par les engagements concrets pris par les différentes collectivités sur le financement de l’électrification en complément de la part de l’Etat (45 millions d’euros) et de Réseau Ferré de France qui devrait mettre 10 millions d’euros sur la table pour ce qui concerne le territoire Champardennais .

En Champagne-Ardenne c’est donc la totalité du financement qui sera mobilisé avec la Région qui s’engage à hauteur de 45 millions d’euros, le Conseil général de l’Aube pour 17,5 mi l l ions d’ euros , l’Agglomération Troyenne ainsi que les villes de Troyes, Nogent et Romilly qui complète ront l ’ enve loppe . Le Pr é s ident de l a Région Champagne-Ardenne a également repris contact avec Jean- Paul Huchon, son homologue Francilien pour faire avancer le financement côté Ile de France, où la décision de l’Etat de financer l’électrification à parité avec la Région constitue un véritable pas en avant.

Electrification, statut national de la ligne 4, financement des grands projets, desserte ferroviaire de Vatry : la Région lutte sur tous les fronts !

A l’issue de la réunion de signature de la convention au ministère mardi dernier, Jean- Paul Bachy et Pierre Mathieu pouvaient avoir le sourire puisque qu’ils ont réussi à faire valoir leur position non seulement sur l’électrification de la ligne 4 dont la Région a fait depuis quelques années une véritable priorité, mais aussi sur d’autres sujets comme la pérennisation du statut national de la ligne Paris-Troyes-Mulhouse, ainsi que sur des engagements concrets du gouvernement en faveur d’une desserte ferroviaire de l’aéroport de Vatry.

Dans le prolongement du Schéma Régional des Infrastructures et des Transports qu’elle a adopté en décembre 2007, la Région a lancé une étude en faveur d’une liaison Nord - Sud qui pourrait tirer bénéfice d’une desserte ferroviaire de Vatry pour laquelle l’Etat apportera 5 millions d’euro supplémentaires.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, les Régions ont obtenus des possibilités de financements nouvelles sur ce type de projets par le transfert d’une part supplémentaire de TIPP aux Conseils régionaux. Il a bien fallu toute la détermination de la Région et singulièrement de son vice-président Pierre Mathieu pour maintenir le cap et donner la priorité clairement à l’électrification pour éviter les nombreux écueils qui auraient pu briser la cohésion régionale. Cela a commencé par des critiques concernant sa décision d’acquérir des AGC BiBi dès juin 2007 pour réduire sans attendre les nuisances notamment à la gare de l’Est et les émissions de gaz à effets de serre, mais aussi pour améliorer la qualité de services pour les usagers. Sans oublier que ces trains issus d’une technologie innovante ont permis la création de liaisons directes entre Troyes et Paris, des détracteurs parfois prétendus écologistes, fustigeait une décision « faisant dérailler l’électrification »...

Parmi ceux qui baissaient déjà les bras, on peut citer aussi le groupe UDF au conseil régional qui faisait une proposition par la voix de Marc Sebeyran de flécher les crédits de l’électrification vers la construction d’un hypothétique axe nord - sud, ce qui aurait signifié la mort du projet d’électrification sans le maintien de la priorité donné à ce dernier

Au vue d’un résultat qu’il serait presque possible de toucher du doigt, nous ne pouvons que mieux apprécier le travail de ceux qui y ont toujours cru contre vents et marées et se sont battus pour faire vivre un espoir pour les usagers de cette ligne

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1041

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|